Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 06:16

1: La nomination par Prayuth de deux généraux à des postes clés peu avant sa retraite en tant que chef de l'armée est de mauvais augure pour Yingluck. Maintenant, le général Prayuth sait qu'il détient une position avantageuse supérieure à elle et Prayuth se positionne pour prendre le pouvoir plus tard. En mettant le général Kampanart à la tête de la 1ère armée, et le général Apirat à celle de la 1ère Division le mois prochain, il sait maintenant qu'il a mis deux hommes de confiance qui lui seraient fideles s'il devait devenir le premier ministre neutre. Ces deux généraux sont de véritables tueurs dans le même mode que le général Daopong et il pourra compter sur eux pour durement supprimer les Chemises rouges si ce moment devait arriver.
2: L'Amart va essayer de faire en sorte que l'élection sénatoriale, qui doit avoir lieu le 30 mars, se fasse en douceur sans interruption en permettant au corps du sénat de se former. Ce nouveau corps de sénateurs, qui viendra d'une combinaison de sénateurs nommés et élus, pourra changer la loi qui exige que le Premier ministre, selon la Constitution actuelle, doit être un député élu et ne peut être nommé que par le Roi selon l'article 7, depuis que le Roi a réaffirmé qu'il ne nommerait pas de premier ministre.
3: Quand Yingluck a rencontré le général Prayuth pour discuter de ces nouvelles nominations à l'intérieur des forces armées, elle n'a d'abord pas compris les motifs internes du général Prayuth qui ont décidé ce dernier à nommer les généraux Kampanart et Apirat à des postes clés peu avant sa retraite. Le général Apirat était le commandant du célèbre 11ème régiment d'infanterie qui gardait Thaicom et qui a sorti son pistolet pour tirer sur les Chemises rouges peu avant le jour fatidique de la fusillade du 10 avril 2010 qui a eu lieu au Monument de la Démocratie. Et le général Kampanart, le nouveau premier commandant de l'armée, est tout aussi difficile et ne permettra pas aux Chemises rouges de protester.

4: Rachaprasong News sait que le général Prayuth rencontre régulièrement le Numéro 1 et qu'ils discutent ensemble de l'orientation politique à venir. Le Numéro 1 ne prononce jamais le nom de C et le général est confus mais obei pourtant aux directives ordonées par le Numero 1. Pendant ce temps, Yingluck a rencontré le Numero 1 cinq fois mais Rachaprasong News ne connais pas la plupart des discussions. Cependant, une certaine hypothèse est qu'ils discuteront de comment stabiliser le pays, mais on doit supposer qu'un ordre du jour n'est jamais loin et Yingluck cherche par tous les moyens à éviter que la Thaïlande ne sombre dans la guerre civile.
5: Suite au conseil de son chef d'état-major, le général Prayuth pense que s'il se produit un changement de régime et que l'armée devait défendre ce nouveau gouvernement, il pourrait arrêter de nombreux dirigeants chemises rouges du Nord et du Nord-est et que le reste serait intimidé et gérable. Il y a quelques jours, alors que Suporn Attawong organisait un nouveau groupe chemise rouge au Nord-est, le général Prayuth était carrément méprisant à propos de la capacité du groupe à se battre et il a peut-être raison car ceux qui parlent trop ne sont pas les meilleurs quand les vrais combats commencent. Mais le général Prayuth réalise également que des dizaines de groupes chemises rouges restent tranquilles et ne font pas de bruit mais se préparent vraiment pour l'action.
Sources:

https://www.facebook.com/rajprasong/posts/758103324199897

https://www.facebook.com/rajprasong/posts/758107827532780

https://www.facebook.com/rajprasong/posts/758115287532034

https://www.facebook.com/rajprasong/posts/758121744198055

https://www.facebook.com/rajprasong/posts/758133437530219

Analyse politique de Rachaprasong News

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires