Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 09:04

Armes à feu, coups et gardes

Un article de Thai Political Prisoners

Lien de l'article:
http://thaipoliticalprisoners.wordpress.com/2014/03/10/guns-beating-and-guards/


La Cour provinciale de Chachoengsao a approuvé des mandats d'arrêt contre le dirigeant antidémocratique Issara Somchai, ainsi que cinq gardes du PDRC, suite à des accusations de " tentative préméditée d'assassinat, détention illégale conduisant à des préjudices graves et agressions physiques."
Issara a refusé de se livrer aux enquêteurs. Il prétend avoir des choses plus importantes à faire: "Permettez- moi de terminer la protestation d'abord, puis j'irai défendre mon cas...".
Les antidémocrates savent de longue expérience, qui remonte à l'époque de l'Alliance du Peuple pour la Démocratie (PAD), qu'ils peuvent faire un pied de nez aux mandats d'arrêt et aux affaires juridiques; aucun d'eux n'est jamais allé en prison et les cas traînent depuis de nombreuses années.
Les doubles standards les mettent au-dessus de la loi. Cette impunité est également valable pour les soi-disant gardiens qui travaillent pour les antidémocrates.
Un rapport du Bangkok Post est révélateur sur ces gardes. Il cite un ancien garde de Suthep Thaugsuban qui "a admis que les gardes du PDRC ont parfois besoin de recourir à des approches difficiles pour des raisons de sécurité. Il a également avoué que tous les gardes étaient armés."
Il a déclaré que "les gardes du PDRC portaient habituellement des pistolets et pouvaient les utiliser s'ils sont attaqués ou si les autorités tentaient d'arrêter les chefs du PDRC. " Il affirme que Suthep a "des dizaines" de gardes en permanence autour de lui. Il a ajouté que les gardes des dirigeants antidémocrates sont "ceux qui sont qualifiés dans l'utilisation des armes." En effet, cet ancien garde avoue qu'il a été recruté "parce qu'il savait utiliser des armes...".
Il n'y a plus de "300 gardes au parc Lumpini...". L'ancien garde suggère que, en plus du fait que certains gardes sont des soldats de la Marine royale thaïlandaise, "des policiers travaillent également en tant que gardes", ajoutant "que la plupart de ces policiers, qui soutiennent les manifestations antigouvernementales, viennent des provinces du sud qui sont le bastion des démocrates".
Ces gardes sont clairement armé et dangereux. Un autre cas de violence illégale de ces gardes, avec utilisation d'armes à feu, est rapporté par le Bangkok Post . Un chauffeur de taxi a été blessé et son "taxi a été criblé d'impacts de balles, les fenêtres avait été brisée et un pneu avant ainsi qu'un pneu arrière, crevé. Il y a de nombreux cas de balles tirées à proximité. " Bien sûr, le porte-parole antidémocrate Akanat Promphan a tout nié, affirmant "que quelqu'un dans le taxi avait ouvert le feu vers le parc entre la porte 1 et la porte 2, provoquant des coups de feu en retour." Mais, naturellement, les antidémocrates prétendent "ne pas savoir qui a riposté."

http://thaipoliticalprisoners.wordpress.com/2014/03/10/guns-beating-and-guards/

Il y a au moins 300 gardes armés du PDRC au parc Lumpini

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires