Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 17:16

24 mai 2014 - Londres - Plus de 150 citoyens thaïlandais qui ont été arrêtés par les militaires sont dans l'incapacité de communiquer avec leurs avocats, ce qui représente une violation du droit international des droits de l'homme, a expliqué l'avocat des Chemises rouges Robert Amsterdam.

 

"Nous ne savons pas où ils sont détenus, nous ne savons pas s'ils sont maltraités et nous n'avons pas été autorisés à communiquer avec eux", a déclaré Amsterdam pour le compte d'un groupe d'avocats représentant les dirigeants chemises rouges détenus. "Après près de 72 heures, le fait que, suite au coup d'Etat, le général Prayuth tient en otage des gens, sans aucuns droits, et les maintient au-delà de la portée de leurs avocats, est un geste clair d'intimidation. Cela représente une violation du droit thaï et international".

 

Il y a également eu des cas de harcèlement d'avocats représentant les détenus, dont celui de M. Titippong Srisaen , qui a été détenu pendant cinq heures avant d'être libéré. Les autres membres du parlement et du gouvernement élu ont également été arrêtés tandis que les putschistes dissolvaient le Sénat et prenaient en charge tous les pouvoirs de l'Etat.

 

Amsterdam a déclaré que son équipe juridique travaillait en contact étroit avec tous les organismes internationaux compétents en Thaïlande dont les Nations Unies pour tenter de protéger les citoyens et les détenus. L'intolérable et constante conduite de l'armée, qui inclue des raids nocturnes contre des maisons privées et traque des personnes déjà pardonnées pour des procès de lèse-majesté, a créé un climat de peur au sein de la société thaïlandaise, a expliqué Amsterdam.

 

"Compte tenu de la vitesse de cette répression, Prayuth semble n'avoir aucun intérêt dans le maintien de la paix, mais suit le chemin de son triste prédécesseur, le maréchal Sarit Thanarat ", a déclaré Amsterdam . "Son soutien est en train de s'éroder rapidement et nous sommes profondément préoccupés concernant la sécurité publique."

 

Cette semaine, Amsterdam a annoncé que les dirigeants élus de Thaïlande envisageaient la création d'un gouvernement en exil. Des efforts sont en cours pour rapporter les actions des participants du coup d'État afin qu'ils soient tenus responsables quand la primauté du droit sera rétablie.

Lien:

http://robertamsterdam.com/thailand/2014/05/24/statement-legal-counsel-denied-access-to-detainees-of-thai-military-coup/

Un militaire prend en photo des manifestants pro-démocratie

Un militaire prend en photo des manifestants pro-démocratie

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires