Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 18:29

Un article de Giles Ji Ungpakorn

Lien de l'article:

http://uglytruththailand.wordpress.com/2014/05/22/army-turns-the-clock-back-to-the-stone-age/


Après avoir prétendu que ce n'était pas un coup d'Etat lorsqu'ils ont d'abord déclaré la loi martiale il y a quelques jours, les militaires viennent d'admettre qu'il s'agissait en fait d'un coup d'Etat avec le général Prayut Chanocha en tant que chef de la junte militaire. Ce n'est une surprise pour personne, sauf pour certains commentateurs naïfs.
C'est le deuxième coup d'Etat militaire en 8 ans et il a été aidé par trois coups judiciaires, dont le dernier a renversé la première ministre élue Yingluk.
Au cours des derniers jours, l'armée a pris le contrôle de tous les médias, elle a bloqué les ondes satellites des médias chemises rouges et fermé les stations de radios communautaires, elle a fait des descentes dans les librairies afin de confisquer tous les "livres politiques" et a commencé à augmenter encore plus la censure de l'Internet. Le pillage des librairies et des bibliothèques avait été exercé la dernière fois en Thaïlande après le brutal bain de sang et coup d'Etat du 6 octobre 1976.
Les militaires ont coupé les émissions des médias étrangers et ont annoncé un couvre-feu.
Suite à l'annonce "officielle" du coup, Prayut a affirmé qu'il "n'avait pas d'autres choix" que d'intervenir pour protéger la paix et la sécurité. Il ment. L'armée est restée assise à ne rien faire pendant des mois et n'a fait que regarder les miliciens de Sutep occuper des bâtiments gouvernementaux, utiliser la violence armée dans les rues et saboter les élections de février dernier.
Prayut ment également quand il affirme que l'armée va maintenant "réformer" la politique thaïlandaise. Les militaires sont le principal obstacle à la démocratie, la liberté et la justice sociale en Thaïlande. Ce que les militaires et les autres antidémocrates ont vraiment à l'esprit est de fixer le système de sorte que l'espace démocratique soit réduit. Ils veulent aussi que tous les gouvernements élus, après des élections à l'avenir lointain, soient impuissants et sous le contrôle de forces non élues.
Le général Prayut est un homme qui a du sang sur les mains. Il y a quatre ans, il a supervisé le massacre dans les rues de près de quatre-vingt-dix manifestants chemises rouges.
La démocratie ne peut être bâtie tant qu'un nombre important de gens ne se rendront pas compte que le Parti Pua Thai et la direction des Chemises rouges ne sont pas disposés à mener une lutte. Taksin est un milliardaire qui ne veut pas mener une lutte tous azimuts pour la démocratie. La construction d'un mouvement pro-démocratie indépendant, basé sur les Chemises rouges, et ayant des liens clairs avec la classe ouvrière et la paysannerie, traine depuis bien trop longtemps.

Arrestations en masse à Bangkok

Arrestations en masse à Bangkok

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires