Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 17:45

Un rapport de Prachatai révèle que la junte travaille dur dans les provinces. Il se réfère à des tentatives de limiter et étouffer la critique dans les universités. Il affirme que les professeurs et autres membres du personnel dans les universités de Chiang Mai, Mahasarakham, Ubon Ratchathani, et les provinces de Phitsanulok "ont été convoqués par l'armée après le coup militaire le 22 mai. Ils sont surveillés, signalés et se sont vu interdire les activités politiques qu'ils pensaient organiser" A Chiang Mai, le "commandant de l'armée de la région nord a convoqué les représentants des écoles primaires, des écoles secondaires et des universités pour clarifier les questions sur le contrôle de la paix et de l'ordre". Chiang Mai est surveillé de très près par l'armée.
À l'Université de Mahasarakham, l'Université d'Ubon Ratchathani et l'Université Naresuan à Phitsanulok, "des dizaines de conférenciers ont été convoqués par le commandements des opérations régionales de sécurité interne."
À Chiang Mai, "neuf manifestants anti-putschistes auraient été arrêtés dimanche" et "sept autres manifestants anti-putschistes ont été arrêtés samedi ...".
Les manifestants ont été prudents, et les rapports de la répression militaire sont monnaie courante. Les dirigeants des chemises rouges et les dirigeants politiques pro-Thaksin ont été placés en détention militaire.
L'armée a également "perquisitionné les stations de radio communautaires et arrêté les leaders rouges."
Au moins "neuf dirigeants chemises rouges locaux ont été arrêtés par l'armée après que l'armée ait occupé les bureaux des stations de radio communautaires des chemises rouges. Le premier raid a été signalé le 22 mai durant la nuit. Leurs allées et venues sont encore inconnues. En outre, à "Chiang Rai, ASTV-Manager en ligne a rapporté qu'au moins cinq dirigeants des chemises rouges locaux ont été convoqués par l'armée. Les stations de radio communautaires chemises rouges ont également été perquisitionnés. Ce sont des exemples de la forte répression contre les Chemises rouges qui sévit dans le nord et le nord-est, où la junte militaire craint une rébellion.

Source:

https://thaipoliticalprisoners.wordpress.com/2014/05/26/cracking-down-in-the-provinces/

Un policier thaïlandais anonyme proteste contre le coup d'Etat

Un policier thaïlandais anonyme proteste contre le coup d'Etat

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires