Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 10:14

Un article de Supalak Ganjanakhundee

Lien:

http://www.nationmultimedia.com/politics/Coups-are-only-helping-boost-Thaksins-image-30234779.html

 

(NDTR: Supalak Ganjanakhundee est un journaliste du "Nation". Il n'est pas pro-Thaksin ni pro-Chemises rouges et a même été auparavant plutôt sympathisant des Chemises jaunes. Mais son dernier article soulève d'intéressantes questions, d'ou publication par Libérez-Somyot. Cependant, certaines affirmations à lire avec du recul sont signalée par la Rédaction)

Le coup d'Etat militaire du 22 mai 2014 n'est pas nécessairement le dernier dans l'histoire politique thaïlandaise et il ne faut pas  s'attendre à ce qu'il mette fin aux conflits.

BANGKOK : - Tout d’abord, l'armée n'est pas vraiment connue pour sa capacité à réparer les divisions politiques, et cette intervention ne semble n'avoir contribué qu'à aider l'élite, le Parti Démocrate et ses alliés du Comite pour la Reforme Démocratique Populaire (PDRC) à atteindre leur objectif qui était de renverser le gouvernement de Yingluck Shinawatra .

Ce coup d'Etat, comme celui de 2006, semble être devenu l'outil de l'élite conservatrice pour se débarrasser de ce qui a été surnommé le "régime Thaksin".

Le coup de 2006 n'a pas réussi à débarrasser le pays de l'influence de l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra. Est-ce une autre tentative pour terminer le travail?

L'élit , les Démocrates , le "PDRC" et leurs alliés dans les branches judiciaires et législatives avaient commencé à essayer de détruire les composants du gouvernement Thaksin pièce par pièce, il y a déjà six mois.

A cause ou grâce aux allégations de corruption et d'inconduite (NDLR: non prouvée et souvent falsifiée), Yingluck et d'autres membres du Parti Pheu Thai vont très certainement être interdits de politique pendant au moins cinq ans.

Mais est-ce que ce sera la fin ? Le coup de 2006 a déjà prouve que l'intervention militaire n'est pas vraiment la solution.

Evincer Thaksin par un coup d'Etat militaire l'a laisse en position forte sur le podium de la démocratie, entouré de ses partisans des chemises rouges.

Les deux interventions militaires qui ont eu lieu en moins d'une décennie ont plutôt laissé Thaksin - qui n'a pas une bonne réputation en matière de démocratie et de Droits de l'Homme (NDLR: l'article a été écrit par un journaliste plutôt sympathique vis-à-vis des Chemises jaunes) - a être maintenant  considéré comme un croisé des principes démocratiques.

Pendant ce temps, l'armée n'a plus que le choix de continuer à utiliser la force pour réprimer les gens qu'ils considèrent comme des sympathisants du régime Thaksin (NDLR: L’armée n’a pas que ce choix, elle en a aussi un autre qui consisterait à rendre le pouvoir au peuple).

Malheureusement, cela ne peut se faire qu'au détriment de la démocratie, des droits humains et de la primauté du droit.

Beaucoup de ceux considérés comme anti-putschistes sont des gens ordinaires qui essaient de se battre pour leurs droits démocratiques et n'ont absolument rien a voir avec Thaksin.

Cependant, les officiels ont été amenés à croire que tous les manifestants avaient ete payé  pour protester dans les rues contre le Coup (NDLR: en prétendant dénoncer cette croyance, l'auteur de l'article tente de faire suggérer malicieusement que ce n'est le cas que pour certains manifestants, ce qui est complètement faux. Par contre, c'est vrai pour beaucoup de manifestants chemises jaunes du PDRC).

Des études ont indiqué que le mouvement des Chemises rouges a été créé pour protester contre de criants griefs dont l'inégalité, pas nécessairement par l'argent de Thaksin (NDLR: toujours cette obsession sur l'argent de Thaksin de la part de gens qui ne parlent jamais de tous ces milliardaires, dont certains beaucoup plus riches que Thaksin, qui soutiennent financièrement le PDRC).

Par conséquent, pour eux, une élection n'est pas seulement un symbole de la démocratie, mais un moyen efficace d'accéder à des ressources nationales et à un meilleur niveau de vie.

Thaksin est devenu populaire parce qu'il a su distribuer une partie de cette richesse nationale aux pauvres.

Malheureusement, l'élite intellectuelle a mis cela sur le compte d'un "populisme de dépendance", mais, pour les électeurs ordinaires, ce populisme se traduit par de la nourriture sur la table.

Toutefois, la dernière intervention a une fois de plus coupé l'accès des pauvres à la richesse nationale et risque d'approfondir encore plus la division entre riches et pauvres.

Manifestation contre le coup d'Etat

Manifestation contre le coup d'Etat

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires