Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 18:24

Un article de Giles Ji Ungpakorn

Lien:

http://uglytruththailand.wordpress.com/2014/05/13/liar-murderer-and-hypocrite/


Abhisit Vejjajiva, chef du Parti anti-démocrate a l'arrogance éhontée de s'adresser au sénat, dont la moitié des membres ont été nommés par la junte militaire, et de parler de ses propositions pour "résoudre" la crise thaïlandaise.
Ses propositions sont juste des cochonneries réchauffées qui ont été constamment régurgitées par son copain dirigeant du parti Sutep Teuksuban alors qu'il se pavanait dans les rues de Bangkok avec ses bandits armés .... Bla Bla Bla ... "La Thaïlande a besoin d'un premier ministre neutre et non élu". Compte tenu de la profondeur de la crise politique, toute personne "neutre" ne pourrait être qu’un imbécile complet ou un simple d'esprit. Elle devrait prétendre être neutre entre ceux qui, comme Abhisit et Sutep, veulent détruire la démocratie, et ceux qui veulent défendre le processus électoral.
Abhisit a commencé sa carrière comme élitiste envoyé à Eton et Oxford par sa famille richissime. Il est devenu chef du Parti anti-démocrate, et comme d'habitude, le parti n'a jamais gagné une majorité au parlement. Il s'est opposé aux soins de santé universels de Taksin et aux autres politiques en faveur des pauvres. Il n'est devenu Premier ministre qu'à la suite d'un coup d'Etat militaire suivit d'un coup d'Etat judiciaire. C'était une marionnette de la junte militaire et il aimait faire des tournées de conférences, en parlant, avec son accent anglais snob de la classe supérieure, de "la démocratie". Alors qu’il était Premier ministre lui-même, l'armée a massacré près de 90 Chemises rouges non armés qui réclamaient des élections démocratiques. Il a menti à ce sujet et continue à mentir pathologiquement sur presque tout. Lui et Sutep mentent quand ils prétendent qu'ils ne sont plus dans le même parti. Ils ne sont peut-être plus techniquement dans le même parti, mais ils partagent certainement le même lit sale.
En tant que chef du Parti anti-démocrate, il a été le responsable du boycott de deux élections parce qu'il savait que son parti allait perdre. Dans les deux cas cela a contribué à précipiter un coup d'Etat militaire ou judiciaire. Même après que l'armée ait pris le contrôle du pouvoir et que des élections aient été organisées à deux reprises, son parti anti-démocrate a encore perdu contre le Palang Prachachon ou le Pua Thai.
Dans son discours au Sénat, Abhisit a parlé, tout comme le chef des gangsters Sutep le fait, de "réforme politique". Dans ce discours vide de sens sur la "réforme", il n'a évidemment pas fait mention de la nécessité d'obtenir la liberté d'expression par la suppression de lèse-majesté. Il n'a, bien sûr, pas non plus parlé de la nécessité d'augmenter l'espace démocratique en donnant davantage de pouvoir aux citoyens et en élisant toutes les personnes qui détiennent une charge publique. Il n'a naturellement pas souligné la nécessité de réduire l'influence des militaires dans la société ni d'établir des normes de droits de l'homme en remettant les meurtriers de l'Etat à la justice. Il n'a pas non plus fait mention de la nécessité de créer l'égalité sociale et économique.
Au lieu de cela, Abhisit a parlé de la nécessité d'un gouvernement non élu pour superviser la "réforme", un processus qui, selon lui, "pourrait prendre des années". La soi-disant "assemblée de la réforme" d'Abhisit ne contiendrait pas de membres des partis politiques. En d'autres termes, elle serait bourrée de bureaucrates non élus et autoproclamés, de militaires, d'hommes d'affaires et d'universitaires conservateurs. L'objectif serait d'essayer de gagner plus de sièges pour les anti-démocrates, en fixant le processus électoral et en réduisant la puissance des membres élus du Parlement.
L'homme est clairement un élitiste autoritaire, un menteur, un assassin et un hypocrite.

Menteur, hypocrite et meurtrier

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires