Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 06:24

Un article de Giles Ji Ungpakorn

Lien de l'article:

http://uglytruththailand.wordpress.com/2014/04/29/release-somyot-scrap-lese-majeste/


Somyot Pruksakasemsuk est un journaliste emprisonné. C'est un prisonnier d'opinion. Il a été reconnu coupable de la publication de deux articles qui faisaient des références négatives à la couronne dans un magazine anti-établissement. Il a été condamné à 10 ans de prison et est détenu depuis son arrestation initiale le 30 avril 2011. On lui a toujours refusé la liberté sous caution.
Il y a plusieurs prisonniers politiques condamnés à la prison en vertu de la loi de "lèse-majesté". La seule façon d'obtenir leur libération est de reconnaître leur culpabilité. Somyot Prueksakasemsuk a refusé de reconnaître sa culpabilité. Il n'a rien fait de mal. Il explique les conditions d'emprisonnement. Les prisonniers doivent porter des chaînes, qui pèsent 5 kilogrammes, attachées aux deux jambes. Les prisonniers doivent nettoyer les chaînes régulièrement sinon elles rouillent et les jambes des détenus s'infectent. Selon Somyot, les pratiques standard dans les prisons sont principalement conçues pour réduire l'humanité des prisonniers. "Si vous êtes en prison, vous êtes traité comme un animal".
Un autre prisonnier pour lèse-majesté, Da Torpedo, une femme, est en prison depuis plus longtemps que Somyot. On lui a refusé un traitement médical approprié et elle a également été agressée en prison.
La loi de lèse-majesté en Thaïlande représente une attaque grave contre la liberté de parole, la liberté d'expression et la liberté académique. Il s'agit d'une atteinte fondamentale à la démocratie menée par l'armée, les juges, les fonctionnaires royalistes et toutes les élites politiques, y compris Taksin et le Pua Thai. Les prisonniers pour lèse-majesté sont jugés par des tribunaux secrets et privés de liberté sous caution. Les juges royalistes prétendent que l'infraction serait "trop grave" et représenterait "une menace pour la sécurité nationale". Les dictatures de l'Histoire thaïlandaises ont longtemps utilisées l'excuse comme quoi leurs adversaires chercheraient à "renverser la monarchie" dans le but de massacrer des manifestants non armés ou de jeter les gens en prison. Les peines de prison pour crime de lèse-majesté sont draconiennes. Pendant ce temps, des voyous armés antidémocrates et les tueurs de l'Etat jouissent de la liberté d'action et de l'impunité totale.
La loi de lèse-majesté en Thaïlande est une loi autoritaire qui a été conçue principalement pour protéger les intérêts des élites non élues, en particulier l'armée. Elle est utilisée de pair avec la loi sur les crimes informatiques et montre le mépris du droit de la part des tribunaux qui cherchent à étouffer un débat complet et une quelconque responsabilité dans la société. Les lois de lèse-majesté et sur les crimes informatiques ont donné lieu à de nombreuses menaces laissant le choix entre aller en prison ou quitter le pays et elles ont également conduits à la censure systématique des livres et de l'internet. Les ministères du gouvernement, aussi bien civils que militaires, ont été mis en place un système pour espionner les citoyens qui utilisent l'internet ainsi que ceux qui participent à des émissions de radio et de télévision dans le but de poursuivre ceux qui violeraient la loi de lèse-majesté. Les Thaïlandais ont également été encouragés à s'espionner les uns les autres et à signaler aux autorités les contrevenants. Alors que la Commission Nationale des Droits de l'Homme et les ONG restent silencieux sur la lèse-majesté, la seule opposition systématique vient d'une petite partie du mouvement pro-démocratie.
La nature véritablement répressive de la lèse-majesté peut être mise en évidence par le fait que certains citoyens thaïlandais ont trop peur de refuser de se lever au cinéma quand l'hymne du roi est joué. Cela fait penser à l'Allemagne nazie ou à la Corée du Nord.

Giles Ji Ungpakorn

Giles Ji Ungpakorn

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires