Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 06:40

Les Malais de Patani au Sud et les Laos, Khmers ainsi que tous les autres peuples du Nord et du Nord-est de Thaïlande, ont beaucoup plus de choses en commun qu'ils ne peuvent l'imaginer. Ils partagent tous le statut de peuple opprimé et sont en fait des citoyens de seconde classe sans voix politique dans leurs propres terres. Pour le pouvoir, il est important de diviser le peuple en créant une méfiance entre les gens parce que les minorités ethniques de Thaïlande représentent effectivement la majorité de la population. C'est pourquoi l'établissement politique de Bangkok cherche à utiliser tous ses pouvoirs pour écraser le développement de la démocratie en Thaïlande. Malheureusement, les élites dirigeantes ont eu beaucoup de succès dans la réalisation de ce but. Dans le Sud, les victimes ne se trouvent pas seulement parmi les gens de Patani, mais aussi parmi les jeunes gens du Nord qui se voient obligés de participer au maintien d'une occupation qui dure depuis plus d'un siècle. Le coût réel des combats dans le Sud est supporté par les populations locales ainsi que par les familles du Nord qui sacrifient leurs frères et leurs enfants pour soutenir un régime répressif. Ce sont tout simplement des pions dans un jeu qui est déterminé par des généraux, des politiciens et d'autres qui vivent à Bangkok, bien à l'abri de la violence.
Le bon sens nécessaire maintenant est d'exposer l'établissement  politique de Bangkok et de les dénoncer comme les escrocs qu'ils sont. Tous les citoyens de Thaïlande peuvent comprendre par eux-mêmes que lorsque les adversaires politiques évincés du gouvernement proposent de faire des réformes, en fait leur véritable intention est d'empêcher toutes les réformes possibles. De même, lorsque les mêmes personnes parlent de promotion de la démocratie, leur véritable motivation est d'écraser la démocratie. Et bien sûr, cela est également vrai pour les militaires parce que leurs dirigeants sont finalement les mêmes personnes ou possèdent les mêmes intérêts. Honnêtement, que pouvez-vous attendre d'autre de copains qui ont tout à gagner dans le statu quo et tout à perdre d'un mouvement démocratique du peuple?
Il est donc logique de conclure que tout ce que le reste du pays est poussé à croire vis-à-vis des mensonges complets concernant les combats dans le Sud, est qu'en fait, le contraire de ce que ces propagandistes affirment est vrai. Les jeunes hommes malais de Patani se battent contre une armée étrangère qui occupe leurs terres depuis plus d'un siècle. Malgré la propagande de l'armée et de ses partisans de Bangkok, les gens du Sud ne sont pas une menace pour le Nord. Combien de bombes ou d'attaques menées par ces combattants malais ont eu lieu dans les villages du Nord? Il est vrai que beaucoup de jeunes hommes du nord ont été tués par des combattants séparatistes malais. Toutefois, malheureusement, les Malais de Patani ne voient pas l'homme; ils voient l'uniforme qui représente la plus grande menace pour la survie de leur société. Sans leur consentement, l'armée utilise les gens du Nord comme une menace pour le droit des Malais de Patani à exister en tant que peuple souverain.
Pourquoi un peuple devrait-il censurer son identité? Pourquoi ne devrait-il pas avoir la possibilité d'exprimer ses coutumes, ses valeurs religieuses, sa langue et tout le reste qui lui tient à cœur? Ce n'est pas un luxe que de demander cela. Ca devrait être un droit fondamental pour les Malais de Patani ainsi que pour chaque groupe ethnique minoritaire du pays. Le respect des droits des minorités devrait être un élément fondamental de toute démocratie.
Le mythe ultime de l'établissement est que la reconnaissance officielle de l'identité des Malais de Patani et des autres minorités ethniques conduirait à l'effondrement du pays. Encore une fois, l'inverse est en fait la vérité. Il s'agit d'un élément clé de la construction d'un pays démocratique. Qui sont donc ces groupes élitistes terrifiés par un possible effondrement de leur hégémonie politique et économique sur la majorité des personnes du pays?
La réforme et la démocratie ont besoin de la solidarité.
Le statu quo politique ne pourra pas fonctionner sans le consentement du peuple à être manipulé et exploité et permettre à leurs fils et frères d'être utilisés comme des pions dans l'oppression du peuple malais de Patani par Bangkok. Le coup d'Etat exprime un manque de respect total du vote démocratique du peuple et de son droit à choisir la façon dont le pays devrait être géré, mais les gens peuvent aussi voter avec leurs pieds. Naturellement, il y a très peu de confiance entre les Malais de Patani du Sud et les gens du Nord en raison de la façon dont ils ont toujours été utilisés comme des outils politiques les uns contre les autres. Mais, cette situation peut changer par le boycott de l'occupation de la part de Bangkok des Malais de Patani. Les villageois malais laissent souvent des messages sur les routes pour les jeunes hommes du Nord incorporés dans l'armée. Ces messages disent "Go Home". Je réitère cela. Retournez dans vos villages et luttez pour les droits de votre propre peuple contre ce régime oppressif. Expliquez à votre communauté que les gens du Sud ne sont pas des criminels ou des terroristes. Ce ne sont que des villageois apeurés qui ne savent pas à qui faire confiance et veulent tout simplement la reconnaissance et le respect de la part du reste du pays. Ces gens ne sont pas la menace. Les personnes influentes sont la menace, et ces personnes sont occupées à détruire le processus démocratique de la nation à Bangkok.
Le coup d'Etat est un symbole de résistance violente face aux désirs de réforme et de démocratie. Le symbole de la défense de la démocratie doit être la solidarité entre tous les différents groupes de personnes dans le pays où il existe une diversité des identités. Cependant, il faut être réaliste, il y a un long chemin à parcourir pour la construction de la confiance entre les peuples du Sud et du Nord, mais il ne faut jamais oublier qu'ils veulent la même chose, avoir leur mot à dire dans les décisions politiques qui affectent leur vie quotidienne et non pas les voir être dicté pour eux.
Ecrit par un contributeur anonyme
Lien:
http://redthaisocialist.com/thailand-news-update-in-english/601-the-coup-a-wake-up-call-for-solidarity-between-the-north-and-south.html

 


 

 

Le Coup d'Etat doit conduire à un appel au réveil de la solidarité entre le Nord et le Sud

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires