Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 16:43

Un article de Giles Ji Ungpakorn

http://uglytruththailand.wordpress.com/2014/06/25/ngos-fawning-political-cretins/

 

Alors que des militants pro-démocratie sont détenus, menacés et emprisonnés par cette vicieuse junte militaire et tandis que les militants courageux s'organisent pour lutter contre le régime militaire, les ONG thaïlandaises sont devenus des crétins politiques serviles.

La dernière déclaration par le Comité des ONG du Nord de Coordination pour le Développement (NGO-COD-North) "exige" que les réformes politiques nécessaires, qui seront mises en place par la junte, "doivent" mettre l'accent sur la participation de masse ainsi que chercher à réduire les inégalités et renforcer la justice sociale. Ce qui, selon ces idiots des ONG, "doit" avoir lieu indépendamment du contrôle du pouvoir de l'Etat!

Mort de rire!!!!

Pas un mot condamnant le coup d'Etat, la junte ou la destruction des droits de l'homme.

Ces crétins politiques des ONG pensent-ils vraiment que le but de toute dictature militaire serait de créer la liberté d'expression, la participation de masse et l'égalité? Des gens sont arrêtés pour avoir lu des livres en public, mangé des sandwichs, organisé de pacifiques manifestations sporadiques ou encore envoyé des messages anti-coup d'Etat sur Facebook. Les rassemblements de plus de cinq personnes sont illégaux. Les élections ont été reportées sine die.

C'est la "politique de pression" à son niveau le plus naïf et stupide.

Comment expliquer ce vide d'intelligence politique parmi les ONG?

Les ONG ont systématiquement soutenu les militaires et les manifestations de la classe moyenne anti-démocratique depuis 2006. Ils détestent Taksin parce qu'il a gagné les cœurs et les esprits des gens en utilisant l'argent de l'état pour améliorer leur vie. Il faisait le travail des ONG. C'est en partie pourquoi ils pensent qu'un coup d'Etat, qui met fin à la démocratie, peut apporter des "réformes" politiques. Ils partagent ce point de vue avec la mafia anti-démocratique de Sutep. En pratique, cela signifie soutenir les anti-réformes.

Depuis leur création en Thaïlande après l'effondrement du Parti Communiste, les ONG ont tourné le dos à l'idée que la majorité des gens prennent le pouvoir de l'Etat aux élites. Elles ont évité la construction de partis politiques et sont farouchement opposés à la "démocratie représentative". En Thaïlande ces vues autonomistes ou anarchistes ont conduis à leur conclusion désespérée et logique. Elles méprisent la majorité de la population qui a voté pour les partis de Taksin. Elles ont refusé de construire une alternative politique à la politique pro-business de Taksin comme la privatisation et n'ont pas cherché à s'opposer à ses abus de droits de l'homme à Patani et à la guerre contre la drogue. Alors elles se sont tournées vers des pouvoirs plus dictatoriaux comme les militaires.

Enfin, leur rejet de la politique comme un tout et leur concentration sur des questions simples, signifient qu'elles se sont débarrassées de toute sagesse politique. Elles ferment les yeux sur la réalité. Elles embrassent maintenant la "politique de pression" consistant à approcher et supplier "quiconque contrôle l'État", qu'il s'agisse d'un gouvernement démocratiquement élu ou d'une junte militaire.

La pathétique réalité est que les militaires se foutent des ONG ou de leurs demandes. C'était évident dès l'échec de la politique de pression des ONG sur la junte en 2006. Mais elles reviennent faire cette politique de pression sur l'armée, encore aujourd'hui, comme des chiens qui retournent vers leurs maîtres qui les bottent dans le visage en permanence.

Giles Ji Ungpakorn

Giles Ji Ungpakorn

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires