Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 16:17

Un leader chemise jaune affirme que le coup d'Etat thaïlandais était prévu depuis 2010

Un article de Charlie Campbell pour "The Time"

Lien:

http://time.com/2910484/thai-coup-planned-2010-suthep-thaugsuban/

 

Suthep Thaugsuban affirme que le général putschiste Prayuth Chan-ocha lui aurait dit que c'était "le devoir" de l'armée de prendre en charge la tâche de s'opposer au gouvernement de Yingluck Shinawatra

La planification du dernier coup d'Etat militaire de Thaïlande aurait commencé il y a quatre ans, selon le chef des manifestants antigouvernementaux qui ont paralysé Bangkok pendant six mois et ont contribué à l'éviction de la Première ministre Yingluck Shinawatra.

Suthep Thaugsuban, le chef du Comité de la Réforme Démocratique Populaire (PDRC), le principal groupe de protestation chemise jaune, a révélé lors d'un dîner de collecte de fonds ce week-end que le chef de l'armée thaïlandaise Prayuth Chan-ocha et lui-même avaient discuté de comment purger la Thaïlande de la puissante influence des Shinawatra avant même que la violence politique meurtrière n’éclate en 2010.

Le Bangkok Post a cité Suthep comme disant, "Avant que la loi martiale ait été déclarée [le 20 mai], le général Prayuth m'a dit "Khun Suthep, vous et vos masses de supporters du PDRC sont trop fatigués. C’est maintenant le devoir de l'armée de prendre le relais."

Suthep est un ancien vice-premier ministre du Parti Démocrate soutenu par l'établissement. L'homme de 64 ans est accusé de meurtre suite à la répression des manifestants chemises rouges pro-Thaksin qu'il avait ordonné en 2010 et qui a coûté au moins 90 vies et fait plus de 2000 blessés, et il est considéré comme étant étroitement lié aux institutions de l'élite comme l'armée, le système judiciaire et le palais. Cependant, il affirme maintenant qu'il va prendre sa retraite de la vie politique et que le PDRC "fonctionnera comme une organisation non gouvernementale chargé de mener des recherches."

La répression contre l'opposition au coup d'État du 22 mai continue. Ce dimanche, huit personnes ont été arrêtées à l'extérieur d'un centre commercial de la capitale, le Siam Paragon, une pour la lecture du classique futuriste 1984 de George Orwell qui est devenu un des symboles du mouvement de protestation. D'autres ont été arrêtés pour le port de sandwichs, qui sont eux-aussi devenus une propagande pince-sans-rire pro-démocratie.

L'Autorité du Tourisme de Thaïlande n'a pas répondu aux demandes de clarification du Time quant à savoir si les visiteurs étrangers devraient s'abstenir d'amener le livre 1984 dans le pays.

Pendant ce temps, l'éminent linguiste américain et commentateur politique, Noam Chomsky, a exprimé son soutien au dissident Pavin Chachavalpongpun, professeur agrégé au Centre de l'Université de Kyoto pour les études sur l'Asie du Sud-est. Comme d'autres critiques thaïlandais de premier plan du coup d'Etat vivant à l'étranger, Pavin est recherché par le régime et a été menacé de deux ans de prison s'il ne se rendait pas.

"Je suis profondément troublé d'apprendre qu'il y a eu des menaces proférée contre le professeur Pavin Chachavalpongun", a déclaré Chomksy. "J'espère qu'elles seront rapidement retirées, comme elles devraient l'être, et qu'il sera libre de visiter sa famille et de continuer sa vie sans subir la répression du gouvernement."

La première page du journal Bangkok Post où Suthep affirme que le coup d'Etat était prévu depuis 2010

La première page du journal Bangkok Post où Suthep affirme que le coup d'Etat était prévu depuis 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires