Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 13:31

Un article de Giles Ji Ungpakorn

Lien:

https://uglytruththailand.wordpress.com/2014/08/13/reform-turned-on-its-head-1984-style/

 

Tout comme la dictature dans "1984", le livre de George Orwell, affirme que "la guerre c'est la paix, la liberté c'est l'esclavage, l'ignorance c'est la force", la junte thaïlandaise affirme qu'une dictature militaire qui a détruit la démocratie est "le coup d'envoi d'un processus de réforme politique".

Soyons clairs à ce sujet. Le général Prayut Chan-ocha, le chef de la junte, a ordonné l'assassinat de sang-froid de 90 manifestants pro-démocratie non armés à Bangkok en 2010, lui et ses compagnons militaires ont pris part à deux coups d'Etat contre des gouvernements élus et ils ont menacé, emprisonné et torturé des prisonniers politiques. Les alliés de l'armée au sein du Parti Démocrate ont organisé des manifestations de rue violentes contre le processus électoral en toute impunité, tandis que l'armée restait sans rien faire et regardait avec satisfaction. Cette vague réactionnaire a déclaré à plusieurs reprises que les citoyens thaïlandais étaient "trop incultes" pour avoir le droit de voter. Ils détestent toutes les dépenses publiques qui profitent aux pauvres. Ce sont des gens qui appuient l'utilisation de la loi de lèse-majesté afin d'envoyer les militants en prison pendant des décennies pour avoir simplement critiqué le statu quo. Ceux qui protestent contre la dictature sont convoqués dans des camps militaires pour "changer leur attitude".

Les antidémocrates détestaient Taksin et sa machine politique parce qu'il avait gagné les cœurs et l'esprit de millions de gens ordinaires grâce à de réelles politiques pro-pauvres. Ces réactionnaires ne pouvaient jamais gagner le soutien des masses dans la société, de sorte qu’ils devaient recourir à l'usage de la force.

Les partis de Taksin ne menaient pas la lutte pour la démocratisation, mais ce n'est pas le point. Le fait est que la plupart des citoyens ont utilisé leur cerveau afin de voter pour ces partis pour de très bonnes raisons. C'est pourquoi les antidémocrates détestent la démocratie.

Si Prayut et ses répugnants copains tentent de réformer le système politique thaïlandais afin de le rendre plus démocratique, la Terre doit être plate, il doit y avoir des fées dans nos jardins et les étrangers doivent être en mesure de contrôler nos pensées à travers la télévision !!

Pourtant, il ne manque pas de lèches-bottes, serviles, sournois, réactionnaires qui se bousculent pour participer aux anti-réformes de l'armée. Parmi eux se trouve des universitaires de droite, des juges, la Commission électorale, les gens du milieu des affaires et des responsables civils et militaires. Ils affirment sans honte que cela va "réformer" la Thaïlande et nous mettre sur la voie de la liberté et de la paix.

Il ne manque pas aussi de journalistes de caniveau dans les journaux Bangkok Post et The Nation qui rapportent ce cirque comme s'il s'agissait d'un véritable processus de réforme.

Enfin, il y a les militants pathétiques des ONG et les pires sections du mouvement syndical qui font des pieds et des mains afin de monter dans le train anti-réforme en faisant des suggestions pour la junte. Ils sont soit des opportunistes bon marché soit des idiots politiques. Peut-être bien qu'ils sont les deux.

Mais la création d'une "démocratie guidée de style birman", où les militaires et leurs alliés contrôlent le pouvoir quelles que soient les résultats des élections, sera instable en Thaïlande. Les gens ont une longue tradition de lutte pour la démocratie et ils ne toléreront pas longtemps le tournant de l'horloge vers le retour au bon vieux temps de la dictature.

Lorsque le combat pour la démocratie reprendra en force, nous aurons à balayer tous les courtisans serviles des militaires et du pouvoir et devrons leur refuser tout rôle dans l'édification d'un système démocratique à venir.

Giles Ji Ungpakorn

Giles Ji Ungpakorn

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires