Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 16:41

Un article de Charlie Campbell du journal The Time

Lien:

http://time.com/3420299/thailand-koh-tao-murder-hannah-witheridge-david-miller/

 

Les meurtres sauvages de Koh Tao mettent à nu le contraste entre l'image de paradis tropical de la Thaïlande et la réalité sur la violence et la justice tâtonnante du pays.

L'assassinat brutal des touristes britanniques Hannah Witheridge, 23, et David Miller, 24, sur l'île thaïlandaise de Koh Tao, a résonné dans le monde entier.

L'existence de deux armes "fait penser qu'il y a au moins deux agresseurs," a déclaré le chef adjoint de la police nationale, le général Somyot Pumpanmuang, aux journalistes lundi dernier.

Witheridge a succombée à des blessures graves à la tête tandis que Miller est mort de coups portés à la tête et de noyade, selon le département de médecine légale thaïlandais. Même s'il y avait des signes de violence sexuelle, les enquêteurs n'ont pas vérifié si Witheridge avait été violée.

La police thaïlandaise a d'abord accusé des travailleurs migrants birmans (les "cibles favorites," selon les mots de Paul Quaglia, un analyste basé à Bangkok). Les "Thaïs ne le feraient pas" a prononcé un policier haut-placé, et les agents ont commencé à arrêter les travailleurs birmans pour des interrogatoires et des tests ADN. Des règles plus strictes pour l'embauche de travailleurs migrants à travers l'archipel ont été introduites à la suite de ces meurtres avec une rapidité étonnante.

Mais en l'absence de preuves pour mettre l'assassinat sur le dos des Birmans, l'enquête s'est déplacée vers d'autres outsiders: des amis occidentaux des victimes. Les soupçons sont tombés sur le touriste britannique, Christopher Alan Ware, qui a partagé une chambre avec Miller, avec une tentative des policiers de faire passer le meurtre pour un "crime passionnel". Ware a été arrêté à l'aéroport principal de Bangkok avec son frère James. Il s'est avéré que ce dernier avait quitté Koh Tao la nuit d'avant les meurtres et qu'il était donc au-dessus de tout soupçon. Des tests ADN sur un mégot de cigarette trouvé sur les lieux ont maintenant confirmé cela.

Ensuite, les soupçons se sont tournés vers deux hommes thaïlandais que Sean McAnna, un ami écossais de Miller âgé de 25 ans, affirme avoir vu molester Witheridge dans la nuit avant qu'elle ne soit tuée, une altercation ou elle aurait été secourue par Miller. McAnna, un musicien de rue bien connue à Koh Tao comme joueur de guitare, a pris une photo des Thaïs et l'a téléchargé sur l'internet, après quoi il a commencé à recevoir des menaces de mort. Il a apparemment fui dans la clandestinité par crainte pour sa vie.

La police a révélé que les deux Thaïlandais ont été interrogés, mais ont été libérés après avoir refusé de fournir des échantillons d'ADN.

"Le problème, c'est toutes les distractions," a expliqué Quaglia à The Time. "Les policiers reçoivent beaucoup de couverture médiatique non seulement nationale, mais aussi internationale, et sont sous pression pour faire des déclarations au sujet des progrès de l'enquête."

Le cas de Witheridge et Miller a, une fois de plus, mis à nu la dichotomie entre les îles bordées de palmiers de la Thaïlande et leur côté sombre - immortalisé en 1996 par le roman d'Alex Garland "The Beach". Les drogues, le viol et les agressions sont une conséquence malheureuse de la réputation de la Thaïlande pour l'hédonisme, et les éléments criminels qu'il attire.

La Thaïlande reçoit plus de 20 millions de touristes chaque année, attirés par les plages de sable blanc éclatant, des temples magnifiques et une cuisine exquise. La grande majorité d'entre eux passent des vacances agréables, mais quelques-uns ne sont pas aussi chanceux. Une analyse rapide des portails d'information de langue anglaise pour la station en plein essor de Pattaya - l'une des destinations les plus populaires du pays - révèle une litanie choquante d'agressions, vols à l'arrachée de téléphones portables, fusillades, coups de couteau, accidents de voiture mortels, noyades et autres, impliquant tous les visiteurs.

A Koh Phangan, les agressions sexuelles et les viols, en grande partie non déclarées, perturbent le monde célèbre des fêtes de la pleine lune.

Mais loin de chercher à résoudre les problèmes de la sécurité des visiteurs, le chef de l'armée thaïlandaise, le général Prayuth Chan-ocha, auto-nommé premier ministre de la nation à la suite d'un coup d'Etat militaire le 22 mai dernier, a alimenté l'indignation en pointant du doigt les victimes. "Nous devons nous pencher sur le comportement de l'autre partie [Witheridge et Miller] aussi", a-t-il affirmé.

Lors d'une déclaration distincte, pour laquelle il a depuis présenté ses excuses, il a dit que les touristes "pensent que notre pays est beau et qu'il est suffisamment sécuritaire pour qu'ils puissent faire ce qu'ils veulent, ils peuvent porter des bikinis et marcher partout." Le général a même suggéré que les seuls touristes femmes qui peuvent se sentir en sécurité dans des bikinis étaient celles qui n'étaient "pas belles."

Il n'a pas mentionné le fait que, huit jours après le meurtre de Witheridge et Miller, pas un seul suspect n'ait été identifié ni ne se trouve en garde à vue. Mais ceux qui sont familiarisé avec le minable système de justice de la Thaïlande ne seront pas surpris par cela.

Hannah Witheridge peu avant son assassinat

Hannah Witheridge peu avant son assassinat

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires