Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 15:31

Déclaration du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l'Homme sur la Thaïlande

Lien:

http://www.ohchr.org/EN/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=15085&LangID=E

 

Nous sommes très déçus par la décision de la Cour d'appel en Thaïlande qui a confirmé, le 19 septembre dernier, le verdict de culpabilité et la condamnation de l'éditeur et militant Somyot Pruksakasemsuk en Thaïlande. M. Somyot, l'éditeur de la revue Voix de Taksin, a été condamné en vertu de la loi de lèse-majesté après que le magazine ait publié deux articles jugés offensants pour le roi. En 2013, il avait été condamné à 11 ans de prison, et cette sentence a été confirmée le vendredi 19 septembre dernier. Les autorités n'ont ni informé l'avocat de M. Somyot ni sa famille de la date du verdict d'appel, les empêchant ainsi d'assister au procès.

En 2013, le Haut-Commissaire avait exprimé publiquement ses inquiétudes profondes au sujet de la condamnation extrêmement sévère de M. Somyot en disant que celle-ci signifiait un revers pour la protection et la promotion des droits de l'homme en Thaïlande. Le Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire a conclu que la détention de Somyot était arbitraire et appelé le gouvernement de Thaïlande à le libérer.

Depuis le coup d'Etat le 22 mai, selon les informations dont nous disposons, le nombre de personnes en détention en vertu de la loi de lèse-majesté est passé de 6 à 22, avec huit autres personnes faisant face à des accusations, mais qui ne sont actuellement pas en garde à vue. Nous réitérons notre appel au gouvernement militaire pour qu'il restaure l'espace de libre expression ainsi que le dialogue avec le public, en conformité avec les obligations internationales de la Thaïlande.

Somyot Pruksakasemsuk

Somyot Pruksakasemsuk

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires