Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 07:53

Publié par Andrew Spooner

Lien:

http://www.twitlonger.com/show/n_1s7bcs8

 

"DJ Ken sort le faux pistolet de son sac et le montre à la caméra, en expliquant de façon menaçante que c'est son "cadeau pour Rose". Il conduit sa voiture vers ce qu'il croit être la maison de sa cible, une coiffeuse native de Thaïlande, qui est aussi une sérieuse critique en ligne de la monarchie du pays. Ne trouvant Rose, il peint un drapeau thaïlandais, rouge, blanc et bleu sur la porte d'entrée de la maison situé dans le sud de Londres.

Cette vidéo, mise en ligne sur l'Internet en juin dernier, a fait que DJ Ken, dont le vrai nom est Thitipan Rungrawd, risque une possible peine d'emprisonnement la semaine prochaine. Cet employé d'un restaurant situé à l'ouest de Londres et exécuteur royaliste indépendant risque d'être condamné le mois prochain pour dommages criminels et possession d'une imitation d'arme à feu dans un lieu public. Il a plaidé coupable.

Ce cas absurde qui fait frissonner montre comment l'application de la loi de lèse-majesté la plus sévère du monde, celle de Thaïlande qui protège le roi Bhumibol Adulyadej, âgé de 86 ans, se répand à travers les continents de manière incontrôlée et imprévisible.

La montée de cet ultra-monarchisme thaïlandais est un moyen de soulager une grande anxiété sur la succession de ce monarque hospitalisé de 86 ans, et sur ​​l'avenir du pays qui vit sous une junte militaire royalement approuvée depuis quatre mois.

"C'est profond, presque comme une croyance religieuse", explique un antimonarchiste à propos de l'état d'esprit des ultra-monarchistes expatriés qui le harcelaient. "Ils sont tellement convaincus de la justesse de la loi de lèse-majesté qu'ils sont prêts à enfreindre les lois du pays où ils vivent."

La junte thaïlandaise a lancé plus d'une douzaine de poursuites judiciaire pour lèse-majesté, chacune passible de jusqu'à 15 ans de prison, dans le cadre de la répression de la dissidence politique depuis son coup d'Etat le 22 mai dernier. Lors de l'une d'elle, un chauffeur de taxi a été emprisonné pour deux ans et demi pour des propos rapportés aux autorités par un passager. Dans une autre, deux étudiants sont poursuivis pour avoir joué dans une pièce de théâtre nommée "La fiancée du loup", qui commémorait un soulèvement pro-démocratie en 1973, mais a été jugé offensant pour la dynastie Chakri au pouvoir depuis plus de 230 ans [...]

Les analystes disent que les poursuites ont prouvées être une arme efficace pour les royalistes conservateurs et l'élite urbaine militariste dans leur lutte pour le pouvoir contre la machine politique de Thaksin Shinawatra, l'ancien premier ministre exilé dont les partis ont gagné toutes les élections avec le soutien de la population rurale pauvre [...]

La junte a fait monter les enchères en réclamant l'extradition des antimonarchistes tels que Rose, dont le vrai nom est Chatwadee Amornpat.

Deux autres personnes ont été arrêtées puis libérées sous caution au Royaume-Uni pour le cas de Rose, ce qui a incité le gouvernement britannique à mettre en garde contre les efforts visant à exporter au Royaume-Uni la loi de lèse-majesté de Thaïlande.

Aux États-Unis, un microbiologiste thaïlandais de l'Université de Californie, à Los Angeles, a proféré la semaine dernière ce qui a été considéré comme la "plus noire menace de mort jamais proférée" contre l'auteur d'un article dans le journal étudiant de Harvard Crimson qui avait un regard sceptique vis-à-vis de la famille royale thaïlandaise.

Ce scientifique, du nom de Peera Hemarajata, avait déclaré sur Facebook: "Je jure que si je voyais ce MF dans la rue, je coudrais sa moyenne artère méningée et le laisserais mourir d'un hématome épidural." L'UCLA a condamné ces "commentaires haineux", qui ont été rapidement retirés de l'internet.

Les critiques disent que la chasse très publique de la junte pour les insultes perçues vis-à-vis du Trône encourage l'autodéfense parmi les monarchistes expatriés. Les résultats pourraient être mortels: en Avril, Kamol Duangphasuk, un poète et activiste politique, qui avait fait campagne pour l'abolition des lois de lèse-majesté, a été abattu à l'extérieur d'un restaurant de Bangkok. Un crime qui n'a pas encore été résolu.

"C'est irresponsable de chercher à encourager un comportement extrême pour quelque chose qui est une croyance très, très profondément ancrée", explique un observateur étranger en Thaïlande. Il note que, parmi les monarchistes, "personne ne veut être vu comme doux sur cette affaire".

Comme les groupes royalistes de Londres à la côte ouest des États-Unis se mobilisent sur ​​les médias sociaux, DJ Ken ne sera peut-être pas le dernier royaliste à se retrouver avec un casier judiciaire pour ce que certains Thaïlandais considèrent comme leur devoir primordial vis-à-vis du roi et le pays.

DJ Ken

DJ Ken

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires