Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 09:13

Histoire: La corruption de l'ambassadeur thaïlandais accrédité auprès de la République Khmère dans les années 1970 révélée par Wikileaks

 

Un câble de l'ambassade des Etats-Unis en Thaïlande, daté du 1er février 1974 et dévoilé récemment par Wikileaks, révèle la corruption du major général de police Chana Samutvanich, l'ambassadeur thaïlandais accrédité auprès de la République Khmère (le régime de Lon Nol) au Cambodge.

Le régime de la République Khmère est arrivé au pouvoir en 1970, suite à un coup d'Etat contre le prince Sihanouk, et y est demeuré jusqu'à la prise du pouvoir par les Khmers rouges le 17 avril 1975.

Les deux principaux soutiens de ce régime, qui avait la réputation d'être particulièrement corrompu, étaient les Etats-Unis et la Thaïlande.

L'ambassadeur de Thaïlande importait illégalement des marchandises qu'il faisait venir de Bangkok par avion militaire et les revendait beaucoup plus cher à Phnom Penh, alors assiégée par les Khmers rouges.

Voici le lien du câble de l'Ambassade des Etats-Unis à Bangkok révélé par Wikileaks:

https://www.wikileaks.org/plusd/cables/1974BANGKO01818_b.html

 

Traduction du câble:

Accusations contre l'ambassadeur thaïlandais au Cambodge

1. Le "Bangkok World" a rapporté le 30 janvier [1974] que l'ambassadeur de Thaïlande au Cambodge, le major général de police Chana Samutvanich, était sous enquête officielle pour une affaire de contrebande présumée ainsi qu'une relation illicite avec une fille Franco-vietnamienne à Phnom Penh. Chana est accusé d'avoir utilisé des avions militaires pour transporter des marchandises de Bangkok qu'il revendait ensuite en réalisant de gros bénéfices grâce au Club des Ambassadeurs de Phnom Penh qu'il avait créé quatre ou cinq mois plus tôt.

2. Le "Nation" a rapporté le 31 janvier [1974] que le fils de Chana, le docteur Chaianand Samutvanich, un membre bien connu du Comité de Rédaction de la Constitution à l'Assemblée nationale législative [thaïlandaise], avait pris la défense de son père en affirmant que le Ministère des Affaires Etrangères [de Thaïlande] avait approuvé l'arrangement sur ​​le transport de marchandises au Club des Ambassadeurs et qu'il y avait des documents pour le prouver. Il a refusé de commenter sur [la relation de son père] avec la fille. Chaianand a aussi suggéré que ces accusations feraient partie d'une campagne de destruction de sa propre carrière politique.

Note confidentielle - Un fonctionnaire du MAE (Ministère des affaires étrangères) nous a dit le 31 janvier que le ministre des affaires étrangères avait manqué la meilleure partie de ce jour-là et que son prédécesseur avait tenté de dévier les questions de la presse à propos de Chana. Nous soupçonnons que le MAE ne va pas se battre pour conserver Chana qui n'est pas un diplomate de carrière. Bien que, comme ancien gouverneur [de la province] de Prachinburi (NDT: proche du Cambodge) il ait longtemps été impliqué dans les affaires thaïe-cambodgienne, il ne doit sa nomination qu'à l'ancien vice-premier ministre Praphat Charusathien (NDT: Praphat Charusathien était le numéro 2 de la junte militaire thaïlandaise renversée par la révolte du 14 octobre 1973, voir: http://liberez-somyot.over-blog.com/2014/10/thailande-il-y-a-41-ans-la-revolte-du-14-octobre-1973.html).

Phnom Penh va peut-être bientôt se retrouver avec une autre maîtresse au chômage sur le marché.

Kintner (confidentiel)

Logo de Wikileaks

Logo de Wikileaks

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires