Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 09:49

Cinq étudiants sont détenus dans un camp militaire pour avoir fait le salut anti-coup à trois doigts tandis que le Premier ministre chef de la junte Prayut Chan-ocha donnait un discours dans la province de Khon Kaen au Nord-Est ce matin.
Le général Prayut, qui a organisé le coup d'Etat du 22 mai, s'exprimait sur une scène quand les étudiants en droit se sont levés et on fait le salut à trois doigts tout en révélant des t-shirts noirs qui disait: "Nous n'acceptons pas le coup d'Etat."
Le salut à trois doigts est devenu un symbole de la résistance anti-coup peu après la prise de contrôle par l'armée le 22 mai dernier, et il est inspiré par le film populaire de science-fiction, The Hunger Games, où il est utilisé pour symboliser la rébellion contre un pouvoir totalitaire.
Les étudiants ont rapidement été escortés hors des lieux et emmenés dans un poste de police de Khon Kaen avant d'être transférés dans un camp de l'armée dans la province. Leurs téléphones cellulaires auraient été confisqués et ils n'ont pas eu accès à un avocat.
Peu de temps après sa prise de pouvoir, la junte a interdit les manifestations publiques et a envoyé des contrevenants subir un procès devant un tribunal militaire, où aucun recours n'est possible.
Les étudiants en droit, tous des hommes, sont membres du groupe de militants étudiants Dao Din à l'Université de Khon Kaen.
Le groupe a publié aujourd'hui une déclaration dans laquelle il a déclaré son opposition au coup d'Etat au le leadership du général Prayut.
"Nous n'accepterons aucun ordre ni aucune politique qui viennent du gouvernement de la dictature," affirme la déclaration. "Nous demandons au général Prayut Chan-Ocha de lever la loi martiale car elle cause des problèmes aux personnes à travers le pays qui ne sont plus en mesure d'exprimer leurs opinions, ce qui a détruit les droits fondamentaux de l'homme dont les gens devraient bénéficier."
Aujourd'hui marque la première visite du général Prayut dans le Nord-Est de la Thaïlande, le cœur de la faction politique connue sous le nom de Chemises rouges qui soutenait le gouvernement renversé par le coup d'Etat du 22 mai.
Dans le sillage du coup d'Etat, la junte a réprimé les réseaux des Chemises rouges en détenant brièvement des centaines de politiciens, militants et universitaires perçus comme des sympathisants de l'ancien gouvernement. Comme condition de leur libération, la plupart des détenus ont été forcés de signer des accords ou ils s'engageaient à ne plus participer à des activités politiques.
Source:
http://www.khaosodenglish.com/detail.php?newsid=1416375318

 

Les étudiants faisant le salut à trois doigts devant le général Prayut

Les étudiants faisant le salut à trois doigts devant le général Prayut

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires