Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 12:57

BANGKOK - La police a empêché un groupe de militants étudiants de commémorer le suicide d'un chauffeur de taxi qui s'était pendu à un pont dans le nord de Bangkok le 31 octobre 2006 afin de protester contre le coup d'Etat militaire de 2006.

Environ 100 policiers ont pris place à la passerelle pour piétons à partir de 7 heures ce matin.

Les policiers ont ensuite arrêté sept militants étudiants qui déposaient des couronnes de fleurs sur le pont et observaient une minute de silence. Après 90 minutes de négociation avec les policiers, les étudiants ont été raccompagnés afin de prendre un taxi pour retourner à leur université.

"Quand je les regardais dans les yeux, ils avaient l'air tellement fatigués", a expliqué le militant étudiant Than Rittiphan. "Il semble qu'ils soient restés jusqu'à la nuit pour empêcher que cela se passe. Je crains qu'ils ne soient que des victimes de ce système eux-aussi."

Il a continué en disant: "C'est si malheureux qu'une centaine d'entre eux ont dû rester simplement pour empêcher les gens de déposer des fleurs. Ceux qui leur ont ordonné cela doivent être paniqué."

Cependant, un avocat chemise rouge de premier plan, Anon Nampha, a été autorisé plus tard à déposer une gerbe sur le pont après avoir négocié avec la police pendant 30 minutes.

La couronne a été déposée pour Nuamthong Praiwan, qui a donné sa propre vie pour la démocratie il y a huit ans.

Le 30 Septembre 2006, Nuamthong a percuté avec son taxi peint de slogans anti-coup d'Etat un tank de l'armée qui était posté devant la Royal Plaza de Bangkok. Il a été blessé par l'incident, qui selon lui, était un acte de protestation contre le coup d'Etat. Il a également déclaré à la presse qu'il était prêt à mourir lors de cette attaque.

Cependant, un porte-parole adjoint de la junte militaire, le colonel Akkara Thiproj, s'était moqué des paroles de Nuamthong et avait affirmé "qu'aucuns idéaux n'étaient assez grands pour que des gens sacrifient leur vie pour eux."

Un mois plus tard, le 31 octobre 2006, Nuamthong s'est lui-même pendu à un pont piétonnier. Il a écrit avant son suicide qu'il voulait prouver que l'insulte du colonel Akkara était fausse. Il a également écrit que la date de son suicide avait été choisie en hommage au soulèvement populaire d'octobre 1973 contre une dictature militaire.

"Je voudrais dire à ma femme et mes enfants qu'ils soient fiers de moi. Ne soyez pas triste. J'espère que je ne reverrais pas d'autre coups d'Etat dans ma prochaine vie", a écrit Nuamthong dans sa lettre posthume.

Sources:

http://www.khaosodenglish.com/detail.php?newsid=1414733192

et

http://www.prachatai.com/english/node/4457

Nuamthong Praiwan, un martyr thaïlandais pour la démocratie

Nuamthong Praiwan, un martyr thaïlandais pour la démocratie

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires