Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 07:38

Un article de Giles Ji Ungpakorn

Lien:

http://uglytruththailand.wordpress.com/2014/12/19/book-review-a-kingdom-in-crisis-by-andrew-macgregor-marshall/

 

Le livre d'Andrew MacGregor Marshall "A Kingdom in Crisis: Thailand's Struggle for Democracy in the Twenty-First Century" (NDT: Un Royaume en Crise: La Lutte de la Thaïlande pour la Démocratie au XXIème Siècle) est mal nommé car il n'a rien à voir avec la lutte pour la démocratie en Thaïlande. La raison en est que Marshall est de "l'école de ceux qui regardent l'élite" et les mouvements de masse du peuple d'en bas ne sont pas dignes de figurer dans son livre.

Le livre est un compte-rendu genre tabloïd de potins sur la dysfonctionnelle et parasitaire famille royale thaïlandaise, dans le but d'essayer de prouver que la crise politique n'est due qu'à la "question de la succession" qui suivra la mort de roi Pumibon. C'est un livre qui offrira beaucoup de divertissement à ceux qui aiment la lecture du magazine "Hello!" (NDT: un magazine "people" britannique).

Même en termes d'analyse de la monarchie thaïlandaise, Marshall ne parvient pas à saisir la fluidité du soutien pour le roi tout au long de son règne. Le soutien populaire pour des dirigeants nationaux, partout dans le monde, monte et descend avec les circonstances. Le soutien pour le roi thaïlandais ne fait pas exception à ce phénomène, à moins que l'on croit que la majorité des Thaïlandais a eu le cerveau trop lavé et qu'ils sont trop stupides pour penser par eux-mêmes. Le ton de Marshall tout au long du livre démontre une certaine condescendance envers les gens ordinaires.

La concentration de Marshall sur les "secrets" et la cosmologie de la famille royale signifie qu'il omet également de saisir les changements de la monarchie à travers l'histoire et la Révolution contre le féodalisme bourgeois mis en place par le roi Chulalongkorn. Il cite simplement Duncan McCargo qui croit à tort que les "réformes" de Chulalongkorn ont été conçues pour "empêcher le changement".

En affirmant que le sentiment anti-monarchie observé dans les rues de Bangkok en Septembre 2010 était une nouveauté et un événement important, Marshall balaie l'histoire du combat du Parti communiste de Thaïlande (PCT) dans les années 1960 et 1970 et ne tient pas compte du fait qu'à cette époque, des millions de Thaïlandais étaient opposés à la monarchie. Les seules références académiques au PCT qu'il cite ont été écrites bien après par des universitaires d'extrême-droite.

Marshall ignore les écrivains progressistes thaïlandais et ne s'engage dans aucun débat avec eux. Il n'a pas le courage d'admettre que le pouvoir du roi est un sujet de débat. Il se repose presque entièrement sur des écrivains ordinaires qui écrivent en anglais. Donc, pour lui, la révolution de 1932 n'est simplement qu'un coup d'Etat organisé par un petit groupe de bureaucrates et de soldats. Cela a été la ligne conservatrice pendant des décennies. Marshall n'a manifestement pas lu la recherche de Nakarin Mektrairat sur cette période de l'histoire.

Les lecteurs qui espèrent trouver une meilleure compréhension de la politique thaïlandaise ne gagneront rien à lire ce livre. Marshall ignore totalement ce que je considère comme la véritable cause de la crise; l'alliance électorale imbattable de Taksin avec la majorité de l'électorat à travers ses politiques concrètes en faveur des pauvres, introduite immédiatement après la crise économique de 1996. Les soins de santé universels ne font évidemment pas partie des intérêts de Marshall.

Le compte-rendu genre tabloïd de ragots royaux de Marshall est une chose. Mais la pire partie du livre est quand il absout Abhisit et Prayut de tout acte répréhensible quand ils ont massacrés 90 manifestants chemises rouges. Il se permet de se laisser emporter par le mythe sur les "Hommes en Noir armés de Taksin", mais ne parvient pas à offrir un moindre élément de preuve, y compris des photographies ou des témoignages fiables. Pourtant, nous savons qu'aucun soldat n'a été tué ni blessé par ces "Fantômes en Noir" tout au long de mai 2010. C'est une question importante aujourd'hui puisque le chef de la junte Prayut, qui commandait les militaires à cette époque, nie que des soldats aient tué qui que ce soit. Marshall est myope sur le coup d'Etat précèdent qui a installé le gouvernement non élu d'Abhisit, qui a ensuite utilisé des soldats lourdement armés et des "zones de feu libres" contre des manifestants pro-démocratie non armés.

Marshall semble montrer peu d'intérêt dans la lutte pour la démocratie de même que sur les stratégies et les tactiques nécessaires que nous devons utiliser. Il semble être seulement intéressé par la vente de ragots royaux et la maison d’édition Z Books semble aller de pair avec cette entreprise commerciale. Le succès facile de Marshall pour obtenir de Z Books qu'ils publient son travail en dit long sur ses connexions avec cet éditeur et les normes détériorées de cette maison d'édition soi-disant "radicale".

Des lectures recommandées sur la politique thaïlandaise à telecharger:

En anglais:

(1) Thailand's Crisis and the Struggle for Democracy...

https://www.scribd.com/doc/47097266/Thailand-s-Crisis-and-the-fight-for-Democracy

(2) There is no crisis of succession....

https://www.scribd.com/doc/192241748/There-is-no-crisis-of-succession-in-Thailand

En français:

https://www.scribd.com/doc/243049902/Un-Coup-d-Etat-Pour-Les-Riches

Le livre d'Andrew MacGregor Marshall "A Kingdom in Crisis" et le magazine "Hello!"

Le livre d'Andrew MacGregor Marshall "A Kingdom in Crisis" et le magazine "Hello!"

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires