Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 09:18

Mlle Yingluck Shinawatra

28eme Premier ministre de Thaïlande

Le 23 janvier 2015

Comme prévu, l'Assemblée législative nationale a voté pour me destituer de mon poste de Premier ministre de la Thaïlande et, par conséquence, m'interdire de politique pour les cinq prochaines années. Peu de temps avant que le vote ait eu lieu, le Bureau du procureur général a également annoncé qu'il déposera des accusations criminelles contre moi à la Division criminelle de la Cour suprême pour les titulaires d'une position politique. Je voudrais faire la déclaration suivante sur ces questions;

Je tiens à réaffirmer que je suis innocente. Je tiens à remercier la minorité qui a voté contre la destitution. Je vous félicite pour votre grand respect du principe de la justice. Malgré le fait que le processus pour me destituer ait été précipité et qu'une procédure régulière ait été ignoré dans la mesure où on m'a dépouillé de mes droits fondamentaux, ceux que chaque citoyen thaïlandais devrait bénéficier, je pense que j'ai fait de mon mieux pour défendre mon cas.

J'insiste sur le fait que le régime de subvention du riz est bénéfique pour les agriculteurs ainsi que pour le pays, et que ce régime n'a pas encouru les pertes qu'on prétend. Tous les chiffres sur les pertes provenant du régime ont tous été manipulés avec un parti pris contre moi ainsi qu'un ordre du jour secret dont le but était d'éliminer un adversaire politique. Le pire de tout cela, c'est que la vie des riziculteurs est devenue un outil politique.

Le 29 avril 2013 à Oulan-Bator, en Mongolie, j'ai dit ceci à propos de la démocratie en Thaïlande; "Je voudrais voir la réconciliation et la démocratie se renforcer en Thaïlande. Pour ce faire, la justice et la primauté du droit doivent revenir. Seulement alors, les citoyens thaïlandais pourront avoir la certitude que tous les individus seront traités d'une manière juste et équitable".

Mes croyances exprimées ci-dessus restent vraies. Même si la démocratie thaïlandaise est morte et que la primauté du droit est détruite, les forces anti-démocratiques se répandent encore comme une force destructrice, comme j'en fais actuellement l'expérience.

Il est regrettable que les nombreuses soi-disant coïncidences dont j'ai parlé hier se produisent une fois de plus aujourd'hui. Juste une heure avant le vote de l'Assemblée législative nationale sur la destitution, le Bureau du Procureur général a décidé de déposer des accusations criminelles contre moi pour négligence du devoir. Cela est en conflit avec les observations faites par le chef de l'équipe de poursuite comme quoi il n'existe pas encore suffisamment de cause probable. Le Bureau du Procureur général est une institution qui a longtemps joué un rôle clé en assurant la justice. Pourtant, leurs actions sur cette question sont réputés être discutable.

Tout au long de la période de 2 ans 9 mois et 2 jours en tant que Première ministre, j'ai effectué mes fonctions avec la plus grande dévotion et avec des intentions sincères pour atténuer les problèmes des Thaïlandais de manière équitable. Je suis fier d'avoir eu la chance d'aider à soutenir les cultivateurs de riz et les pauvres afin qu'ils aient la chance d'avoir une vie meilleure.

Je n'ai plus aucune position politique, il ne me reste que la tâche de combattre les accusations criminelles devant les tribunaux, un cas qui a été poussé à tort contre moi.

La réconciliation ne pourra se produire que lorsque la justice sera égale pour tous. Elle ne sera pas atteinte en continuant à traquer un individu en particulier. L'égalité devant la loi apportera la justice. La paix et l'ordre suivront.

Parce que nous sommes tous des Thaïlandais, ce que nous devrions faire est de nous engager dans un dialogue sur la façon de rendre ce pays à nouveau prospère et de ne pas inciter à la haine envers l'autre jusqu'à ce qu'il ne puisse plus le supporter. En fin de compte, c'est notre pays qui va en souffrir.

Je ne suis pas triste parce que je suis la victime de toute cette épreuve, mais je suis triste pour les producteurs de riz et tous les citoyens thaïlandais défavorisés dont la vie retournera au cercle vicieux de la pauvreté, de l'endettement, de l'utilisation par les profiteurs, et le plus important de tous, de se voir refuser leurs droits démocratiques fondamentaux en vertu de la règle de droit.

Je ne peux qu'espérer que les membres de l'Assemblée ne permettront pas à tout individu ou groupe, essentiellement anti-démocratique, sans croyances dans les principes de la démocratie, la primauté du droit et l'application du devoir; de continuer à influencer leurs décisions à l'avenir. Une fois, un universitaire a déclaré que "Même s'il n'y a pas Yingluck, tous les Thaïlandais pourront encore survivre", mais ce qui est plus important, c'est que "s'il n'y a pas de justice en Thaïlande, personne ne pourra survivre."

Je réitère mon engagement à continuer à me battre pour prouver mon innocence jusqu'au bout, peu importe ce que sera le résultat. Et je me tiendrai toujours côte à côte avec tous les Thaïlandais. Je ne m'arrêterai pas jusqu'à ce que la démocratie, la justice et la prospérité soient de retour en Thaïlande.

En thaï:

https://www.facebook.com/Y.Shinawatra/photos/a.106877456023385.4057.105044319540032/934293706615085/?type=1&theater

En anglais:

http://www.ptp.or.th/news/88

Yingluck Shinawatra

Yingluck Shinawatra

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires