Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 08:20

Un article de Giles Ji Ungpakorn

Lien:

https://uglytruththailand.wordpress.com/2015/01/29/dictator-prayut-hauls-in-more-people-for-attitude-changes/

 

La junte militaire a convoqué un certain nombre de politiciens pour une session de style stalinien de "changement d'attitude". Surapong Tochak-chaikun, l'ancien ministre des Affaires étrangères, Singtong Buachum, un collaborateur de Yingluck et Chaturon Chaisang, l'ancien ministre de l'éducation, ont tous été entraînés dans des camps militaires par les organisateurs de coups d’Etats illégaux pour une "conversation grave". Leurs "crimes" présumés est d'avoir utilisé les médias sociaux et d'autres moyens afin de critiquer la punition illégitime de l'ancienne première ministre Yingluk pour le régime de protection des prix du riz.

La junte se prépare à convoquer encore plus de politiciens du Pua Thai dans les camps militaires pour des changements d'attitude similaires qui pourraient impliquer des nuits de détentions. Parmi ces politiciens se trouve Pichai Narip-tapun, l'ancien ministre de l'énergie, qui a osé critiquer les politiques énergétiques de la junte.

Pendant ce temps l'idiot et vicieux généralissime Prayut, qui parle avec son cul comme d'habitude, a dénié l'affirmation de Yingluck comme quoi la démocratie thaïlandaise serait morte. Il a crié qu'il était un "soldat à l'esprit démocratique" et n'avait pris le pouvoir que pour "protéger la démocratie". Il a maintes fois averti les gens de ne pas critiquer sa junte.

Durant une récente conférence de presse, le mégalomane Prayut a insulté les journalistes et les a également menacés d'être convoqué pour un "changement d'attitude" s'ils persistaient à poser "trop" de questions. Il a montré beaucoup de mécontentement face à certaines photos de lui-même, publiée par les médias, le montrant pointant son doigt d'une manière menaçante. Il a nié qu'il était un dirigeant fou de pouvoir.

Le lancement de l'événement "2014 Asian Media Barometer Thailand", organisé par le Bureau en Thaïlande du "Friedrich-Ebert-Stiftung", a été annulée sur ordre de l'armée. Cet événement devait être organisé pour évaluer la liberté des médias.

Suite à la nouvelle d'une proposition de Sombat Boon-ngarmanong pour que les Chemises rouges portent du rouge tous les dimanches, Prayut a hurlé, la bave à la bouche, que toute personne qui serait active contre la junte se verrait empêché de quitter le pays et aurait ses comptes bancaires gelés.

Dans la même semaine, la Commission nationale des droits de l'homme a publié un rapport critiquant l'ancien gouvernement de Yingluck pour ses méthodes de contrôle des émeutiers anti-élection de Sutep. Ils accusent le gouvernement de Yingluck de ne pas avoir protégé les "droits humains" de cette foule. Pourtant, ce gang du Parti Démocrate a été autorisé à saboter les élections et porter des armes dans les rues en toute impunité.

La Commission nationale des droits humains n'a jamais défendu ceux qui font face à la lèse-majesté ni osé critiquer les meurtres de civils par les militaires.

Cependant, les toutous de la junte qui sont occupés à la rédaction d'une constitution autoritaire, ont suggéré que la Commission nationale des droits de l'homme soit fusionnée avec le bureau de la médiation nationale. Apparemment, la Commission nationale des droits de l'homme n'a pas fait assez pour détruire la démocratie et les droits humains.

Il y a également une proposition pour mettre au rebut la Commission électorale et la remplacer par un "comité d'organisation de l'élection" dont les membres seraient sélectionnés parmi les secrétaires permanents nommés par les militaires d'un certain nombre de ministères, dont celui de la Défense main dans la main avec le chef de la police nationale. Apparemment, la Commission électorale précédente, qui avait contribué à saboter les élections de février 2014 au nom des émeutiers de Sutep, n'était pas assez biaisée. Ce plan s'inscrirait bien avec l'organisation de fausses élections dans le rêve de la junte d'un avenir de "démocratie guidée".

Le dictateur Prayut convoque davantage de gens pour un "changement d'attitude"

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires

electricien paris 15 30/01/2015 18:47

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

liberez-somyot 31/01/2015 11:07

Merci