Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 00:29

Un article de Democratic Voice of Burma

Lien:

http://www.dvb.no/news/wirathu-calls-un-envoy-a-whore-burma-myanmar/47467

 

Vendredi dernier, le moine nationaliste controversé Wirathu a fustigé la rapporteuse spéciale de l'ONU pour les droits de l'homme en Birmanie, Yanghee Lee, lors d'un discours au Parc Kyeikkasan situé dans le canton Tamwe de Rangoon. Il l'a traité de "pute" à cause de sa prétendue partialité envers la minorité musulmane rohingya du pays.

"Nous avons déjà rendu public notre loi sur la protection de la race, mais sans même l'étudier, cette salope [birman: kaungma] continue à se plaindre du fait qu'elle (la loi) soit contre les droits de l'homme", a-t-il crié à des centaines de partisans vendredi après-midi.

"Cette pute vient-elle vraiment d'une famille respectable?" a-t-il tonné. Une question à laquelle le public a répondu, "Non!"

"Ne présumez pas que vous êtes une personne respectable, juste parce que vous avez une position à l'ONU," a-t-il poursuivi. "Dans notre pays, vous êtes juste une pute.

«Si vous êtes si pleine de bonne volonté, vous pouvez toujours offrir votre cul à ces kalar [terme raciste signifiant "Noirs"]. Mais vous ne braderez jamais notre Etat de l'Arakan!"

L'ONU n'avait pas répondu à l'insulte au moment de la mise sous presse.

Vendredi matin, un groupe d'environ 500 partisans moines et laïcs, dirigé par les moines bouddhistes conservateurs Wirathu et Parmaukkha, a défilé de la pagode Kyay Thon, près de la pagode Shwedagon, au canton de Tamwe à l'est du centre-ville, brandissant des pancartes disant "Les décisions de l'ONU causent des problèmes en Birmanie - nous ne le voulons pas"!

Parmi les marcheurs se trouvaient des membres du Réseau national d'Arakan, qui a condamné l'appel de l'ONU à la Birmanie pour qu'elle accorde la citoyenneté aux membres de la communauté Rohingya qui sont nés dans le pays.

Le discours de Wirathu a coïncidé avec la conférence de presse de Yanghee Lee à Rangoon ce vendredi alors qu'elle concluait un voyage de 10 jours en Birmanie, sa deuxième visite officielle dans le pays.

"Les droits fondamentaux ne sont pas hiérarchique - ils ne sont pas subordonnée à l'un par rapport à l'autre. Ils sont inaliénables", a déclaré Lee vendredi. "Vous pouvez être assuré que dans toutes mes réunions avec des interlocuteurs du gouvernement, j'utilise le mot "Rohingya". Les droits des Rohingyas doivent être protégés, promus et respectés ".

En décembre dernier, l'Assemblée générale de l'ONU avait approuvé une résolution non contraignante, rédigée par l'Union européenne, qui appelait Naypyidaw à étendre les droits de la citoyenneté aux Rohingyas et à supprimer les restrictions à la mobilité qui leur sont imposées. La résolution a également demandé une enquête sur les violations des droits dans l'État d'Arakan ainsi que l'égalité d'accès aux services essentiels, et la réconciliation entre les communautés bouddhistes et musulmanes dans la région.

Voir aussi les articles suivants publié par Libérez-Somyot:

http://liberez-somyot.over-blog.com/article-birmanie-un-racisme-anti-musulman-organise-par-l-etat-116792427.html

http://liberez-somyot.over-blog.com/article-en-thailande-nous-vendons-des-refugies-rohingyas-118225321.html

http://liberez-somyot.over-blog.com/article-des-moines-bouddhistes-defilent-en-scandant-des-discours-neonazis-118811209.html

Couverture du magazine "Time" avec le moine birman Wirathu qui se surnomme lui-même le "Ben Laden Bouddhiste"

Couverture du magazine "Time" avec le moine birman Wirathu qui se surnomme lui-même le "Ben Laden Bouddhiste"

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires