Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 16:35

Un article de Giles Ji Ungpakorn

Lien:

https://uglytruththailand.wordpress.com/2015/03/21/junta-use-pseudo-legal-action-against-yingluk/

Soyons clairs. L'action pseudo-juridique de la junte contre l'ancienne première ministre Yingluck Shinawat, sur son rôle dans le régime de soutien des prix pour les riziculteurs, est une tentative délibérée d'interdire Yingluck de politique et elle est conçue pour détruire la démocratie. Cela n'a rien à voir avec la politique de subvention du riz.

Yingluck est accusée d'avoir "permis que la corruption puisse avoir lieu" dans ce régime de subvention des prix du riz et que cette politique aurait conduit à des pertes financières pour le gouvernement.

Tout d'abord, il convient de préciser qu'il n'y a pas l'ombre d'une preuve pour affirmer que Yingluk aurait été elle-même corrompue. En fait, le mot "corruption" est maintenant une insulte commode jetée à tous ceux que les classes moyennes ou les élites n'aiment pas. L'institution la plus corrompue de la société thaïlandaise est en fait l'armée ainsi que ses acolytes nommés par cette dernière au parlement désigné. Presque tous les généraux thaïlandais, y compris les dirigeants actuels de la junte, ont accumulé des richesses s'élevant à des centaines de millions de baht, bien au-delà de ce qu'ils pouvaient gagner avec leurs salaires normaux. Non seulement ils sont corrompus, mais ce sont aussi des assassins.

Deuxièmement, il se pourrait bien que de la corruption se soit produite à certains niveaux du système de soutien des prix du riz, probablement du fait de malhonnêtes sociétés de stockage et de négoce du riz. Les adversaires de Yingluck veulent la punir pour avoir omis de mettre fin à cette corruption. Si ne pas avoir arrêté la corruption est une raison pour être condamné, alors tous les premiers ministres thaïlandais, y compris Prayut, devraient être punis. Mais la différence entre Yingluck et Prayut est que le peuple thaïlandais a voté pour Yingluck lors d'élections démocratiques alors que Prayut s'est auto-nommé premier ministre en pointant ses fusils sur ce même peuple.

Troisièmement, la plupart des pertes financières de l'Etat dus au régime de soutien des prix du riz proviennent de deux sources. Le gouvernement a utilisé des fonds publics pour garantir les prix du riz payés aux agriculteurs pauvres. Ces pertes sont totalement justifiées et font partie de la distribution des revenus aux populations rurales pauvres. Mais d'autres pertes sont venues s'ajouter à cause du marché mondial du riz et dans l'espoir que le prix du riz augmenterait, ce qui ne s'est pas passé. Pour faire face à cela, le gouvernement aurait dû vendre le riz bon marché aux pauvres des villes et récupérer tout manque à gagner en taxant les riches et en coupant les budgets militaires ainsi que ceux du Palais.

Bien sûr, les classes moyennes, les extrémistes néo-libéraux, l'armée et les royalistes auraient immédiatement organisé un soulèvement armé si le gouvernement avait osé faire cela.

Alors que Yingluck fait face à un simulacre de procès, Prayut et son gang ont massacrés des manifestants désarmés lors des manifestations des Chemises rouges en 2010, et ont, plus récemment, organisé un coup d'État illégal, séquestré des gens qui s'opposaient à la junte, torturé des prisonniers et emprisonné des opposants en utilisant l'illégitime loi de lèse-majesté (Voir mon article précédent: http://liberez-somyot.over-blog.com/2015/03/utilisation-de-la-torture-et-enlevements-de-dissidents-par-la-junte-thailandaise.html). Les membres du parlement nommé par la junte ont également nommé leurs proches à des postes "d'assistants" avec des salaires payés par l'État. Naturellement aucun de ces escrocs et bandits ne font l'objet de poursuites.

La junte thaïlandaise utilise des mesures pseudo-juridiques contre Yingluck

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires