Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 10:28

Article spécial sur Singapour par Giles Ji Ungpakorn

Lien:

https://uglytruththailand.wordpress.com/2015/03/23/death-of-a-tyrant/

 

Lee Kuan Yew était le leader répressif et corrompu de Singapour. Sa mort ne sera pas regrettée par tous ceux qui croient en la démocratie et la justice sociale. Lee est arrivé au pouvoir en courtisant les Britanniques et en leur offrant une alternative "anti-communiste" à un moment où la gauche était très influente dans le mouvement syndical et dans la société en général. Il a utilisé en la manipulant la base des organisations socialistes non communistes afin de gagner sa première élection, puis s'est retourné contre eux et a réprimé et anéanti toute la gauche. A la place, Lee s'est rebâti un soutien électoral parmi les fonctionnaires. Il n'hésitait pas à utiliser les lois de sécurité intérieure pour détenir sans procès des militants et torturer ses adversaires. C'était un maître dans l'art d'utiliser les tribunaux corrompus afin d'interdire aux politiciens de l'opposition de se présenter aux élections. Singapour était aussi un fervent partisan de la junte birmane.

Les élections à Singapour étaient bidonnées, avec une manipulation constante de l'électorat, des espions du gouvernement dans des blocs de logements sociaux et l'utilisation des budgets de développement afin de conserver la fidélité les gens à son Parti d'action populaire, et ne servaient que de prétextes dans la prétention d'être une démocratie.

Lee Kuan Yew et ses amis se vantait souvent que Singapour avait des lois très dures contre la corruption, mais il y avait une corruption gouvernementale de haut niveau produit par des moyens légaux. Son gouvernement a manipulé les élections afin de rester au pouvoir, puis ils se sont votés d'énormes salaires. Les politiciens singapouriens sont mieux payés que les politiciens américains. En 2012, l'actuel premier ministre, le fils de Lee Kuan Yew, le brigadier général Lee Hsien Loong, s'est lui-même choisi un salaire annuel de 1,690,000 dollars américains. Les copains et les parents des dirigeants du parti gouvernemental au pouvoir ont acquis des richesses et de l'influence dans la gestion des entreprises d'Etat ainsi que le contrôle de celles qui ont ensuite été privatisée.

Lee et ses acolytes ont justifié leur régime répressif en prétendant qu'il était conforme aux "valeurs asiatiques" et que la démocratie dite "occidentale" n'était pas approprié. Cela a été l'excuse des tyrans dans de nombreux pays asiatiques, y compris en Thaïlande.

Malgré les très médiatisés systèmes d'avantages sociaux et d'aides au logement pour les citoyens, de nombreux travailleurs employés dans cette ville-état viennent de l'extérieur et ne sont pas considérés comme des citoyens. Même les travailleurs qui sont citoyens ne gagnent que de petits salaires par rapport à ceux des politiciens de haut-niveau, des hommes d'affaires et des gens de la classe moyenne. Singapour est une société inégale; elle a un coefficient de Gini plus élevé que ceux de l'Inde, l'Indonésie, le Japon et des pays d'Europe occidentale.

Le système juridique à Singapour est extrêmement arriéré. Il y a des lois qui punissent les gens pour ne pas avoir tiré la chasse d'eau, pour avoir mâché du chewing-gum ou pour une fellation, et les élèves des écoles ainsi que les adultes reconnus coupables de délits mineurs sont régulièrement fouettés.

C'est cela l'héritage de Lee Kuan Yew.

Lee Kuan Yew et les miliciens de son parti

Lee Kuan Yew et les miliciens de son parti

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires