Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 09:14

Un article de Giles Ji Ungpakorn

Lien:

https://uglytruththailand.wordpress.com/2015/04/11/lack-of-democracy-and-neoliberalism-root-causes-of-songkran-road-deaths/

 

Chaque année, pendant les vacances de Songkran en Thaïlande, des centaines de personnes sont tuées et beaucoup d'autres sont blessées dans des accidents de la route. En fait, les accidents de la route sont l'une des principales causes de décès prématurés dans la société thaïlandaise.

Les élites et les dictateurs, qui dirigent et contrôlent la société, aiment rejeter la faute sur les victimes pour "conduite imprudente et ivresse". Quand ils ne sont pas en train de blâmer, l'écume à la bouche, les activités sexuelles ainsi que les mœurs légères pendant le festival, ces élites et dictateurs essaient d'agir durement et promettent une répression sévère contre la mauvaise conduite. Mais tout comme leurs commentaires sur la morale sexuelle sont hypocrites, des commentaires souvent fait par les mêmes personnes qui bénéficient de l'exploitation sexuelle des jeunes filles, leurs déclarations sur la réduction des accidents touchent à peine la surface du problème.

Les raisons de ces statistiques épouvantables de morts sur les routes sont la piètre qualité des transports publics abordables pour les pauvres, le mauvais état des routes, les niveaux élevés d'inégalité et les longues heures de travail subies par les travailleurs thaïlandais. C'est un problème sous la dictature militaire actuelle et c'en était un sous les gouvernements de Taksin, d'Abhist et de Yingluck.

La grande majorité des personnes tuées sur les routes de Songkran sont des travailleurs pauvres, en particulier ceux qui sont obligés d'utiliser des motocyclettes plutôt que des voitures. la majorité des décès vient des accidents de motocyclettes.

Les réseaux ferroviaires en Thaïlande sont extrêmement sous-financés. Les chemins de fer sont lents et ont désespérément besoin d'être développés. Mais les tentatives du gouvernement précèdent de Yingluck pour commencer ce développement nécessaire ont été attaquées par une alliance contre nature des arriérés, des juges non élus et des partisans anti-démocratique de Sutep venus de la classe moyenne. Bien sûr, les néolibéraux du "Thailand Development Research Institute", qui travaillent main dans la main avec les militaires et les antidémocrates, sont totalement opposé aux dépenses publiques pour moderniser et rendre abordable les chemins de fer. Ils préfèrent l'investissement privé à but lucratif alors qu'il a été prouvé que ce dernier favorisait l'augmentation du prix des billets, réduisait les normes de sécurité et ne fournissait pas de service à la majorité des citoyens qui sont pauvres. De plus, la proposition de la junte d'une joint-venture avec le despotique régime chinois ne concerne que le trafic de marchandises dans un but lucratif.

Le financement public d'un service ferroviaire à haute vitesse moderne et abordable pour les citoyens ne ferait pas que réduire le nombre inacceptable de décès et de blessures de la route, mais il aiderait également à économiser l'énergie et diminuer le réchauffement climatique.

Un financement public adéquat pour l'entretien des routes et une réglementation stricte des autobus interurbains sont également désespérément nécessaires en plus de la modernisation des chemins de fer.

Les salaires de la majorité des travailleurs sont beaucoup trop faibles pour qu'ils puissent se permettre tous les extras de luxe comme les voitures, qui sont beaucoup plus sûres que les motos. Il s'agit simplement de rappeler un fait qui relie l'inégalité à la sécurité. Mais je ne suis pas favorable à la construction d'une "culture de l'automobile". Le transport public doit être la réponse.

La majorité des gens ordinaires travaillent de très longues heures en Thaïlande, devant souvent travailler le samedi, et ne profitent que de quelques jours de congé annuel. Cela signifie que les vacances de Songkran sont devenues une prime devant être apprécié pleinement. Les gens voyagent souvent toute la nuit et passent ces quelques jours précieux de vacances à s'amuser et boire à fond. Cela n'augure rien de bon pour la sécurité sur les routes ni n'importe où ailleurs. Les heures de travail doivent être réduites et les salaires augmentés. Cela exige un mouvement syndical beaucoup plus militant et politique et cela ne pourra se faire qu'après la réduction de la puissance et de l'influence des élites, des chefs d'entreprise et des militaires. En d'autres termes, un enracinement ainsi qu'une expansion profonde de l'espace démocratique sont nécessaires. Le premier pas dans cette direction est de s'organiser afin de renverser la junte militaire et de bâtir une représentation politique de la classe ouvrière.

Pendant des années, les gouvernements conservateurs ou soutenus par l'armée ont ignoré les investissements dans l'infrastructure sociale, qu'il s'agisse de soins de santé, des transports, du logement ou de l'éducation. Le premier coup d'Etat contre Taksin en 2006 a été en partie motivé par la haine de l'élite vis-à-vis d'un gouvernement modernisateur.

Où pourrions-nous obtenir de l'argent pour l'investissement de l'Etat dans les transports publics? Il y a de l'argent pour l'investissement réel, mais afin de l'utiliser pour les bonnes raisons, le budget militaire doit être réduit, les millions gaspillés pour des royaux improductifs devraient être redirigés et les riches doivent être imposés à un "super" taux sans aucune exception.

Outre le carnage routier effroyable du Songkran, le festival de cette année est aussi le 5ème anniversaire du début de la campagne de répression militaire brutale contre les Chemises rouges désarmés. Songkran est un festival de l'eau où les gens aiment s'arroser les uns les autres. Mais l'armée et les élites ont noyés Songkran dans le sang, et ceci plus d'une fois.

Songkran

Songkran

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires