Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 08:45

Un rapport de Prachatai nous dit qu'un homme de 58 ans, nommé par les initiales T.S. et connu sous le surnom de "Yai Daengduad", a été condamné par un tribunal militaire condamné à 50 ans de prison pour crime présumé de lèse-majesté.

Une telle sentence est du jamais vu.

L'homme d'affaire pro-chemise rouge a été jugé en secret. Il a demandé que son nom ne soit pas dévoilé. Sa peine ridicule a été diminuée de moitié à 25 ans parce qu'il a plaidé coupable. Tous ceux qui sont maintenant accusés de lèse-majesté savent qu'ils sont susceptibles d'être reconnus coupables par des tribunaux militaires, et qu'un plaidoyer de culpabilité est nécessaire afin de réduire la peine.

Le procès militaire secret l'a reconnu coupable de cinq chefs d'accusation et l'a condamné à 10 années d'emprisonnement pour chacun d'entre eux.

Le tribunal a prétendu que le procès devait être secret "parce que l'affaire est liée à la vénérée monarchie thaïlandaise et pourrait affecter le moral du public...".

Alors que cette sentence est l'une des plus dures jamais prononcée, le tribunal militaire a déclaré: "Le défendeur a insulté la monarchie thaïlandaise bien-aimé et vénéré .... La peine prononcée par le tribunal est légère...".

TS a été accusé d'avoir, entre juillet et novembre 2014, écrit des commentaires qui critiquaient l'idée de l'économie de suffisance souvent attribuée au roi, comparaient la monarchie bhoutanaise à celle de la Thaïlande, liaient la direction de coup d'Etat au roi, parlaient "d'une famille riche et importante impliquée dans des business illégaux d'opium," et discutaient de la santé du roi.

Source:

https://thaipoliticalprisoners.wordpress.com/2015/03/31/50-years-for-red-shirt/

 

Des policiers anti-émeute devant le tribunal à Bangkok

Des policiers anti-émeute devant le tribunal à Bangkok

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires