Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 14:04

Un article de Giles Ji Ungpakorn

Lien:

https://uglytruththailand.wordpress.com/2015/05/17/thailand-under-the-junta-the-bull-shit-continues/

 

La décriée "commission anti-corruption" a accusé l'ancienne première ministre Yingluck ainsi que 34 anciens ministres du précèdent gouvernement d'avoir agi illégalement en allouant des fonds du gouvernement pour compenser les gens qui avaient été touchés par la crise politique entre 2005 et 2010. C'est, en fait, une autre arme utile dans l'arsenal de la junte contre les politiciens du Parti Pua Thai. Selon le projet de constitution de la junte, si Yingluck et ces ministres sont reconnus "coupable" par une quelconque cour kangourou, ils pourraient être interdits de politique pour la vie.

Une journée plus tard, la commission anti-corruption a accusé Sutep Tuaksuban, le chef des gangsters anti-élection, de détournement de fonds lors de la construction de postes de police pendant le gouvernement d'Abhisit. Cependant, Abhisit n'a, jusqu'à présent, été accusé d’aucun méfait... Ni aucun des autres anciens ministres du Parti Démocrate. Il est intéressant d'observer si Sutep sera finalement blanchi ou s'il sera sacrifié afin de créer une fausse image d'impartialité de la commission anti-corruption.

Un groupe de "militants" composé de proches de certains des manifestants pro-démocratie tués par des soldats en mai 1992, a invité le généralissime Prayut pour qu'il assiste à un mémorial pour commémorer les décès. Cela ne fait que démontrer que de longues périodes de régime militaire et de mascarades de la junte peuvent adoucir les têtes de certaines personnes. Prayut est lui-même coupable d'avoir ordonné le meurtre de quatre-vingt-dix manifestants chemises rouges non armés en 2010. La Thaïlande possède une longue tradition de dirigeants de diverses juntes aux mains tachées de sang. Le dirigeant de la précédente junte, celle qui avait organisé un coup d'Etat contre le gouvernement Taksin en 2006, le général Surayut, avait précédemment dirigé, en mai 1992, des groupes de soldats dans des opérations de saccage et de violence, y compris la destruction gratuite d'un hôpital de campagne mis en place par des bénévoles dans l'Hôtel Royal. Une des principales revendications des manifestants en 1992 était de veiller à ce que tout futur premier ministre soit un député élu. Prayut et ses acolytes, dans leur projet de constitution, ont proposé que le futur premier ministre n'ait plus besoin d'être un député élu.

Pendant ce temps, un séminaire commémoratif afin de discuter du soulèvement de mai 1992, organisé par la pro-démocratie "Fondation pour les Héros de la Démocratie", a été interdit après un raid des soldats.

Dans le sud, des militants étudiants à Yala se sont plaints du fait d'être soumis à des raids policiers répétitifs. Lors du dernier de ces raids, ils ont été photographiés et leurs numéros de carte d'identité ont été enregistrés. Ceci en dépit du fait que la police ne puisse les accuser d'aucune infraction. La junte a augmenté la tension dans le sud du pays ou encore plus de meurtres extrajudiciaires de musulmans malais ont eu lieu ces derniers temps.

Les scories réactionnaires de la société thaïlandaise, "l'Organisation de Collecte des Déchets", a de nouveau été occupée par ses activités de chasse aux sorcières. Ils ont lancé une accusation de lèse-majesté contre un autre utilisateur libre-penseur de Facebook. Ces chasseurs de sorcières ont reçu un coup de pouce de la part du généralissime Prayut lui-même, qui au début de mai avait dit; "Nous devons balayer les détritus humain de notre pays". Il faisait allusion à ses adversaires politiques.

Dans la province méridionale de Nakorn Sitamarat, le directeur d'une école secondaire est sorti pour défendre le fait que des étudiants aient été punis en les faisant se coucher par terre sous un chaud soleil. Leur "crime" est d'avoir essayé d'éviter les séances de bizutage pour les nouveaux étudiants. Le directeur a poursuivi en disant que ce brutal système d'ancienneté avait beaucoup de qualités positives. Sans doute l'une de ces qualités est de préparer les étudiants à une vie d'inconditionnelle obéissance envers l'armée et les élites dirigeantes.

Dessin de "Shucking Korn"

Dessin de "Shucking Korn"

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires