Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 13:27

Un article du Washington Post

Lien:

https://www.washingtonpost.com/opinions/returning-uighurs-to-a-dangerous-home/2015/07/24/97d8d492-2be8-11e5-bd33-395c05608059_story.html

 

Après le coup d'Etat militaire de mai 2014, qui a fait passer la Thaïlande de la démocratie à la dictature, le pays avait fait ses adieux à la liberté d'expression et aux élections libres et équitables. Maintenant, il dit aussi au revoir à ses obligations internationales. Il n'y a pas d'exemple plus frappant des échecs juridiques et moraux de la Thaïlande que sa décision ce mois-ci (juillet 2015) d'extrader 109 Ouïghours, une minorité musulmane d'ethnie turque, vers la Chine, où ils feront presque sûrement face à la persécution et éventuellement à la torture.

Les Ouïghours de Chine vivent principalement dans la région du Xinjiang située à l'extrême ouest, mais leurs racines sont turques. Cela les distingue de la majorité Han en Chine, où les Ouïghours ont été systématiquement privés par la violence de leurs droits pendant des années. Fuir de Chine n'a pas été facile pour les Ouïghours, mais avec la Thaïlande et des pays tels que la Malaisie et le Cambodge capitulant devant les demandes de rapatriement chinois, demeurer en dehors du pays est devenu tout aussi difficile.

Le rapatriement organisé par la Thaïlande vient suite à une forte réprimande du gouvernement chinois après que le pays ait permis à environ 170 femmes et enfants ouïghours de se rendre en Turquie. La Chine est le deuxième plus grand partenaire commercial de la Thaïlande, ce qui rend particulièrement dangereux pour les petits pays de contrarier son puissant voisin. Le rapatriement de ce mois est une tentative d'apaisement surprenante. Mais la Thaïlande a de plus grandes obligations qu'elle devrait garder à l'esprit: En tant que participant à la Convention contre la torture, la Thaïlande a entrepris de ne pas renvoyer quelqu'un dans un pays où l'individu ferait face à la persécution. Pour un Ouïghour, la Chine est exactement ce genre de pays.

Les Ouïghours renvoyés en Chine dans le passé ont fait l'objet d'arrestations arbitraires et de détention indéfinie, généralement suivi par des poursuites pénales sur de fausses accusations. Dans ce cas, la Chine a prétendu que certains des Ouïghours expulsés de Thaïlande seraient des terroristes désireux de rejoindre le djihad, sans offrir aucune preuve pour appuyer ces affirmations.

Le rapatriement de ce mois-ci rabaisse la Thaïlande aux normes même du pays qu'elle cherche à satisfaire: la Chine est un praticien infâme du rapatriement forcé qui a renvoyé des dizaines de milliers de réfugiés Nord-Coréens dans leur pays d'origine au cours des deux dernières décennies […]

 

Manifestation de femmes Ouïghours à Urumqi en Chine

Manifestation de femmes Ouïghours à Urumqi en Chine

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires