Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 13:07

Un article de Giles Ji Ungpakorn

Lien:

https://uglytruththailand.wordpress.com/2015/09/27/sufficiency-economy-and-sufficiency-democracy/

 

Depuis que le sanglant généralissime Prayut, chef de la junte thaïlandaise, a sorti les habituelles absurdités à propos de "l'économie de suffisance" du Roi à l'Organisation des Nations Unies, cela pourrait être une bonne idée de parler de cette mauvaise idéologie royaliste.

Déjà en 2006, Paul Handley avait écrit dans son livre "Le roi ne sourit jamais", que l'économie de suffisance était juste une "pseudo-économie". Après le coup d'Etat militaire de septembre 2006, cette pseudo-économie est devenue la politique officielle de la junte et a été inscrite dans la constitution militaire de 2007.

En janvier 2007, le magazine The Economist est allé plus loin que Handley et a décrit l'économie de suffisance comme du "blablas nouvel âge" bénéficiant du patronage royal. Naturellement ces deux publications ont été censurées en Thaïlande. L'article de The Economist critiquait le rapport du PNUD (Programme des Nations unies pour le développement) qui venait d'être publié avec l'aide de Chris Baker, le partenaire de l'économiste Pasuk Pongpaichit. Ce rapport du PNUD était totalement infecté par les bactéries de l’économie de suffisance. The Economist a ensuite commenté que "en publiant un tel rapport asymétrique sur une théorie qui n’a jamais été essayée à un niveau national, le PNUD a abandonné tout sens de l'objectivité. Il apporte également une légitimité à un régime qui a pris le pouvoir par la force. Hakan Bjorkman, le chef adjoint du PNUD en Thaïlande, affirme qu'il voulait provoquer un débat. Mais un tel débat est impossible en Thaïlande, parce que la théorie de la suffisance est la philosophie du Roi et que la moindre critique de celle-ci pourrait être considérée comme de la lèse-majesté et passible de la prison."

En fait, j’ai moi-même été inculpé de lèse-majesté pour avoir critiqué la junte de 2006 et l'économie de suffisance dans mon livre "Un coup d'État pour les riches". Je cite l'un des paragraphes de mon livre que l'armée a trouvé fortement déplaisaient: " Les membres du Parlement nommés par l'armée recevaient des salaires et des émoluments mensuels d‘environ 140 000 bahts, alors que le salaire minimum des travailleurs n'atteint pas 5 000 bahts par mois et que beaucoup de paysans pauvres des villages vivent avec bien moins. Ces parlementaires touchent souvent plusieurs salaires. Le gouvernement prétend se conformer à la philosophie de l‘économie de suffisance du Roi, affirmant l'importance de n'être pas avide. Apparemment, chacun doit se contenter de la quantité suffisante qui lui est nécessaire, mais, comme Orwell aurait pu le dire, quelques-uns sont plus "suffisants" que d'autres. Pour la Couronne, "quantité suffisante" veut dire posséder une série de palais et de gros conglomérats capitalistes comme la Siam Commercial Bank. Pour la junte militaire, cela signifie recevoir de multiples gros salaires, et pour un paysan pauvre c'est se débrouiller pour survivre, sans aucun investissement moderne pour l'agriculture. Le ministre des Finances a expliqué que "l'économie de suffisance" veut dire "ni trop, ni trop peu" : en d'autres termes, obtenez juste assez.".

En tant qu'institution la monarchie est une société commerciale, mais certains, comme les anarchistes ruraux thaïlandais adeptes de Chatthip Nartsupa, que le Roi aurait "inventé" l'idée de l'économie autosuffisance des communautés ou Setakit Chumchon Po-Piang comme une alternative au capitalisme mondial!

L’économie de suffisance est une idéologie conservatrice et néo-libérale mortellement sérieuse, visant à prévenir la redistribution des richesses et la réduction de la pauvreté. Elle tente d'essayer de faire que les gens se sentent coupables et donc acceptent leur pauvreté et vivent selon leurs moyens. Les deux juntes militaires de 2006 et 2014 ont été parmi les plus ardents défenseurs de l’économie de suffisance et des politiques néo-libérales afin d’augmenter progressivement les dépenses militaires et remplir leurs propres poches.

Il n’est donc pas surprenant que le Roi ait toujours été un défenseur des points de vue économiques qui révélaient son opposition à toute protection sociale pour les pauvres ainsi qu’à la redistribution des revenus. Il est bien connu comme opposant à un État-providence. Mais ce qui est pire est qu’alors qu’il est l'un des hommes les plus riches dans le monde, le Roi a l'arrogance de demander aux pauvres d'être suffisants dans leur pauvreté à travers la notion "d'économie de suffisance". Sa famille est tout aussi hypocrite. Le 11 décembre 2009, au Central Plaza, à Bangkok, l'une des filles du roi a montré son chien, habillé avec un costume de Père Noel avec des diamants d’une valeur de 150 millions de bahts cousus dans la cape. Bien sûr, nous sommes tous familiers avec les dépenses sauvages et effrénées de la Reine et du Prince héritier.

Alors n’ayons aucune illusion sur l'économie de suffisance. Pour emprunter un terme de l’universitaire australien Andrew Walker, elle se marie bien avec la "démocratie de suffisance" très prisée par des juntes militaires de Thaïlande.

L’économie de suffisance et la démocratie de suffisance

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires