Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 07:30

Un article de la journaliste économique hongkongaise Shuli Ren

Lien:

http://blogs.barrons.com/asiastocks/2015/09/06/thailand-extends-military-rule-for-two-more-years-dragging-down-the-economy/

 

Dimanche dernier, le Conseil national de réforme de la Thaïlande (NRC) a voté contre un projet de constitution, aidant par la même occasion la junte militaire à rester au pouvoir pendant au moins deux ans de plus.

Alors que ce projet de constitution, qui comprend une clause contraignante "d’équipe de crise" permettant à un groupe de 22 membres de saisir le pouvoir exécutif au cours d'une période de crise, ait largement été pressenti pour être soumis à l’examen public par l’intermédiaire d’un referendum, les analystes sont surpris que le rejet soit venu si tôt.

"La spéculation maintenant à Bangkok est que les factions extrémistes au sein du gouvernement ont peut-être voulu l'échec de ce projet afin d’éviter toute transition ... Borwornsak Uwanno, qui a dirigé le comité de rédaction de la constitution, a déclaré que les membres militaires du NRC "avaient écouté leurs supérieurs" selon un rapport, "ce qui suggère un rejet pré-planifié", écrit Bob Herrera-Lim de Teneo Intelligence, un cabinet de conseil de risque géopolitique.

Le rejet du projet de constitution dimanche dernier signifie que la junte militaire pourra rester au pouvoir deux ans de plus, jusqu'à la première moitié de 2017, au plus tôt.

Teneo a fait le calcul suivant:

La constitution provisoire de 2014 dissout automatiquement les deux institutions impliquées dans le processus, le NRC et le Comité de rédaction de la Constitution (CDC) - et de nouveaux membres devront être nommés, éventuellement en octobre de cette année. Le prochain projet pourrait être éventuellement soumis à un vote de la prochaine NRC autour d’avril ou mai 2016. Un référendum ultérieur aurait lieu en septembre ou octobre 2016 puis les élections seront repoussée au deuxième trimestre de 2017 au plut tôt, soit près de deux ans à partir de maintenant.

"Cela signifie que l'incertitude politique sous-jacente qui a sapé la croissance économique pour l'année écoulée persistera probablement à moyen terme", a déclaré Teneo.

Les économistes de Nomura Securities s’accordent pour dire:

"En ce qui concerne les implications du rejet sur l'économie en général, nous continuons à croire que, bien que l’extension du pouvoir de la junte pourrait leur donner l'espace pour fournir plus de mesures de relance budgétaire à court terme, les dynamiques politiques sous-jacentes à long terme aurait une incidence négative sur les perspectives économiques.

Bien que le calme politique au cours des prochains mois profitera probablement aux dépenses du gouvernement dans une certaine mesure, nous nous attendons à des vents contraires en provenance d'autres facteurs tels que la pauvre croissance des exportations et la faible demande d'investissement du secteur privé qui ne pourront compenser ces gains et, à long terme, un environnement politique incertain pèsera probablement sur les dépenses du secteur public. Comme cela a été le cas dans le passé, les questions politiques seront probablement prioritaires, laissant l'agenda économique (y compris les réformes structurelles et les projets d'infrastructure à grande échelle) en veilleuse".

A noter:

Les iShares MSCI Thailand ETF (THD) libellés en dollars ont reculé de 16,3%. Le baht thaïlandais a baissé de 9% et l'indice SET de la Thaïlande a chuté de 8,5%.

La journaliste économique hongkongaise Shuli Ren

La journaliste économique hongkongaise Shuli Ren

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires