Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 12:54
Ayuttaya était une ville marchande multiculturelle

En Asie du Sud-Est le processus de construction de l’état-nation a eu lieu au milieu du XIXeme siècle. Il a impliqué la centralisation du système politique, l'élaboration des frontières nationales et l'unité forcée, souvent basées sur une seule langue nationale. Le catalyseur pour ce processus était l'impérialisme occidental et cette construction de l’état-nation s’est produite, aussi bien dans les colonies européennes, comme la Malaisie, l'Indonésie et l'Indochine, qu’en Thaïlande. Avant que ce processus ne soit achevé il n’existait pas d’entité appelée "Thaïlande". Le pays a été créé pour défendre les intérêts des dirigeants de Bangkok face à la concurrence de l'Occident. Bangkok est devenu le centre d'une nouvelle nation impérialiste locale avec son droit propre.

Naturellement, une partie importante de ce processus de construction de l’état-nation a été la création de "mythes nationaux". En Thaïlande, le discours nationaliste affirme que tous les Thaïlandais sont ethniquement purs et indivisible. Les mythes sont également associés à des "monuments" nationalistes. Un monument nationaliste important en Thaïlande est la ville en ruines d’Ayuttaya. Ce fut un lieu de prédilection pour le dictateur ultra-nationaliste, le maréchal Plaek Pibun Songkhram. Non seulement a-t-il ordonné la construction du siège provincial de type fasciste d’Ayuttaya, avec un style architectural similaire au monument de la démocratie et à la Poste centrale de Bangkok, mais il a très grossièrement "restauré" trois pagodes éminentes d’un des plus importants temples. Les recrues de l'armée et les enfants des écoles sont conduits là-bas pour admirer la "grandeur de la Thaïlande ". Le siège provincial d’Ayuttaya construit par Pibun est maintenant un musée. Mais à l'extérieur du bâtiment trônent les statues grotesques d'anciens héros militaires.

Ayuttaya était une ville marchande multiculturelle

Les juntes militaires de Birmanie et de Thaïlande ont pris la construction de statues de héros militaires très au sérieux.

Ayuttaya était une ville marchande multiculturelle
Ayuttaya était une ville marchande multiculturelle

Une étude de l'histoire et une visite à Ayuttaya dissipe rapidement les mythes nationalistes. Ayuttaya était une ville commerciale importante avec des liaisons maritimes vers d'autres régions d'Asie du Sud-Est, mais aussi vers l’Europe, le Proche-Orient, la Chine et le Japon.

Il existe des sites archéologiques de colonies japonaises et portugaises. Les mercenaires portugais se sont battus pour le roi contre la "Birmanie". Les Portugais ont également apportés un certain nombre d'importants produits alimentaires d'Amérique du Sud dans la région, tels que les piments, la papaye, le maïs sucré et les tomates. Avant cela, le "Som Tam" soit n’existait pas, soit était préparé avec des fruits locaux comme les mangues non mûres. La seule chose qui donnait du "piquant" dans la cuisine locale était les grains de poivre.

Dans le musée d’Ayuttaya, nous pouvons voir que le contact commercial avec l'Angleterre s’est arrêté temporairement vers 1640; l'année où la révolution bourgeoise en Angleterre a eu lieu. La montée capitaliste avait mis en place une éphémère République sous Cromwell après la décapitation du roi Charles 1er.

Cependant, le fait le plus intéressant à propos de l’histoire d’Ayuttaya était que les langues officielles pour les négociations étaient le chinois et le malais. Les gens parlaient évidemment de nombreuses langues, tout comme dans d'autres villes anciennes dans le monde entier. La population locale était clairement très diverse ethniquement et culturellement.

Le tombeau de Cheikh Ahmad

Le tombeau de Cheikh Ahmad

Cheikh Ahmad

Cheikh Ahmad

Un visiteur à Ayuttaya serait bien avisé de trouver un moment pour visiter le collège de formation des enseignants locaux, près de l'ancien siège provincial. A l'intérieur du campus de cette université se trouve une tombe musulmane. Il s’agit du tombeau du chef du service du port d’Ayuttaya qui s’occupait du commerce avec l'Europe, l'Inde et le Moyen-Orient. C’est l'ancêtre primordial de la puissante et aristocratique famille Bunnag. Cheikh Ahmad était un marchand perse, un natif de Qom en Iran safavide, au sud de Téhéran, qui s’était installé à Ayuttaya vers l’année 1600. Il a également été nommé pour superviser les affaires concernant tous les chiites du Siam.

Autant pour la pureté de l'héritage "thaï"!

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires