Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 09:18

Un article de Robert Amsterdam

Lien:

http://robertamsterdam.com/why-we-will-never-forget-the-human-rights-crimes-of-the-thai-army/

 

S’il y a une caractéristique qui définit le funeste gouvernement thaïlandais dirigé par le Parti Démocrate d'Abhisit Vejjajiva de 2008 à 2011, c’est son mépris choquant et impitoyable de la vie humaine au cours du massacre de 2010 à Bangkok.

Comme mon cabinet d'avocats l’a réitéré à maintes reprises, l’utilisation de tireurs d'élite hautement qualifiés et équipés du matériel militaire le plus récent contre des manifestants civils désarmés, comme Abhisit et l'armée thaïlandaise l’ont fait en avril/mai 2010, est non seulement un crime contre le peuple thaïlandais, mais contre l'humanité elle-même.

Pourtant, ce ne sont pas seulement les actions ignobles de l'armée thaïlandaise et d’Abhisit en 2010 qui cimentent leur réputation comme infligeant une terreur de sang-froid à leur propre peuple. Ce sont également leurs tentatives pour falsifier l’histoire de ces terribles événements, niant ainsi non seulement la justice et la vérité, mais compromettant toute chance de réconciliation véritable pour ceux qui ont souffert de leurs mains.

Au cours des derniers jours, l’éhontée et mal nommée Commission nationale "anti-corruption" a inventé des accusations contre la dernière première ministre démocratiquement élue de Thaïlande, Yingluck Shinawatra, et contre son cabinet, pour avoir tenté de compenser financièrement les citoyens thaïlandais ordinaires ayant subi des pertes et/ou des blessures au cours de la période des troubles politiques de 2005 à 2010. Alors qu’il y avait certainement des défauts dans ce régime de compensation, il s’agissait de la toute première fois ou l'Etat thaïlandais avait cherché à reconnaître et faire des réparations pour les dommages causés à la population civile. Étant donné la longue histoire de massacres et d'impunité de la Thaïlande, un tel régime d'indemnisation était remarquable et unique.

Ce qui est beaucoup moins unique est la tentative de la junte militaire présente de réécrire le passé très récent, tout en articulant la rhétorique bidon d'unité et de réconciliation, un vieux truc que les élites ont utilisé maintes et maintes fois.

Comme indiqué précédemment, dans les prochains jours, mon cabinet d'avocats publiera un certain nombre de documents relatifs aux événements de 2010. Il n’y aura pas grand-chose de nouveau dans ces documents pour ceux qui ont été témoins des événements terribles de 2010, et pour ceux, y compris moi-même, qui ont à l’époque participé aux efforts pour négocier un dénouement pacifique. Pourtant, il est important de diffuser ces documents afin que tous ceux qui cherchent la justice en Thaïlande soient équipés de suffisamment d’outils pour participer à cette lutte.

Au cours des 5 dernières années, beaucoup d'entre nous qui sont conscients de la vérité ont exercé une résolution inébranlable dans nos efforts pour exposer les mensonges et les distorsions évidentes de l'armée, du Parti "Démocrate" d'Abhisit et de leurs larbins des relations publiques assorties. Donc lésés sont l'armée et les tentatives d'Abhisit pour engendrer un cover-up alors qu'ils ont même tenté d'utiliser un processus de "réconciliation" fallacieux afin de pouvoir de facto maintenir et renforcer l'impunité.

La seule voie pour la réconciliation se fera par les valeurs que l'armée thaïlandaise et le Parti Démocrate craignent le plus - la vérité et la justice. Ce sont ces valeurs auxquelles nous devons adhérer pour poursuivre notre lutte.

Mai 2010: un soldat thaïlandais et sa victime

Mai 2010: un soldat thaïlandais et sa victime

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires