Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 14:37
Les militaires ne devraient avoir aucun rôle à Patani

Le 13 février 2016, les voyous de la junte ont interdit une réunion pour discuter des moyens de parvenir à la paix à Patani. La réunion était organisée par la Fédération des étudiants et de la jeunesse de Patani (Permas) et devait se tenir au Collège de formation des enseignants de Yala. L'excuse pour l'interdiction de cette réunion était qu'elle faisait référence au mot "autodétermination".

Il n’est donc pas surprenant que l'armée thaïlandaise est contre toutes les formes d'autodétermination, soit à Patani ou en Thaïlande dans son ensemble. La junte a toujours interdit les réunions pour discuter du projet de constitution proposé à Bangkok.

De nombreuses constitutions thaïlandaises contiennent une clause offensive comme quoi la Thaïlande est un état qui ne pourra jamais être divisée. Cela montre l'intention de la classe dirigeante thaïlandaise de maintenir un contrôle étroit sur tous les secteurs de la frontière actuelle. C’est une attitude qui est un obstacle à la paix à Patani parce que le long conflit de cette région est causé par l'oppression de la majorité musulmane malaise de la part de Bangkok. Toute personne avec une pincée d'intelligence peut comprendre que le respect de la culture des Malais musulmans et leur capacité à déterminer leur propre avenir est la clé pour résoudre cette guerre sanglante qui a déjà coûté trop de vies.

Pourtant, malgré cela, l'armée a une politique et un rôle pratique de premier plan à Patani, et représentait même les gouvernements civils passés lors des négociations avec les insurgés. Sous le régime militaire, le mot "autodétermination" est interdit.

Un rapport publié récemment par la "Cross Cultural Foundation" et le "Duay Jai Group" de Patani a démontré que, depuis 2014, il y avait eu 32 plaintes connues d’utilisation de la torture par l'Etat thaïlandais contre des prisonniers malais musulmans. Cette torture est "systématique". Les prisonniers ont été à plusieurs reprises roués de coups de pied et de coups de poing et battu avec des instruments contondants. Ils ont été déshabillés. Certains se sont vu mettre des sacs en plastique sur leurs têtes jusqu'à ce qu'ils ne puissent plus respirer. À d’autres, on a mis la tête sous l'eau. Les soldats leur ont brules les pieds et fait subir des chocs électriques. Beaucoup ont été privés de sommeil. Ils ont été menacés d'exécutions sommaires. On a fait des menaces contre les membres de leurs familles. À certaines occasions, les soldats ou policiers étaient ivres. Il existe un documentaire clair et crédible et des preuves photographiques pour soutenir toutes ces accusations.

L'image qui est peinte ici est celle de voyous déchaînés en uniformes qui agissent en toute impunité dans la région. Sans surprise, pas un seul membre des forces de sécurité n'a été puni pour ces crimes. En vertu des différentes lois spéciales de sécurité, ils ne pourront jamais être poursuivis. Ajouté à cela est le fait que des voyous militaires comme Prayut dirigent le gouvernement. Pour eux, ils ne connaissent qu'une seule réponse aux griefs des musulmans malais: l’oppression systématique et violente. Cette oppression ne fait qu’engranger des actions plus désespérées et violentes contre l'Etat thaïlandais.

Naturellement, la junte nie les allégations de torture. Les militaires ont toujours racontés des mensonges à propos de toutes leurs actions depuis le coup d'Etat militaire de 2014.

La junte a également envoyé des voyous en uniforme pour intimider et rendre visite aux défenseurs des droits humains qui ont publié le rapport.

Comme nous l'avons dit à de nombreuses reprises dans ce site, la seule solution pacifique au conflit de Patani est de retirer tous les soldats et la police de la région et d'engager des discussions sur l'autodétermination avec les citoyens de toutes origines ethniques et religieuses. Cela signifie que, dans la pratique, la détermination de la politique gouvernementale et les négociations doivent être retirées des mains de l'armée.

Pour le rapport complet en thaï sur la torture voir le lien suivant:

http://bit.ly/1Xrdam5

Voir aussi:

http://liberez-somyot.over-blog.com/2016/02/tortures-systematiques-pratiquees-par-l-armee-thailandaise-dans-le-sud.html

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires