Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 13:23

Un article de Giles Ji Ungpakorn

Lien:

https://uglytruththailand.wordpress.com/2016/05/01/somyot-prueksakasemsuk-is-still-in-jail/

 

Somyot Prueksakasemsuk est un activiste et le rédacteur en chef d’un magazine thaïlandais qui a été condamné en 2013 à une peine de onze ans pour lèse-majesté. Il a été arrêté le 30 avril 2011 et est en prison depuis ce jour-là.

Somyot est un remarquable militant socialiste. Il a, à plusieurs reprises, refusé d'admettre sa "culpabilité" et de demander au Roi une réduction de sa peine. En prison, il a réussi à travailler dans la bibliothèque où il donne des encouragements aux autres prisonniers afin qu’ils se cultivent. Il conseille également d'autres prisonniers de lèse-majesté sur la façon de faire face à la situation dans laquelle ils se trouvent.

Avant d'éditer un journal chemise rouge, Somyot était un militant syndical. Les syndicalistes de Rungsit ont racontés que Somyot avait été un organisateur syndical très intelligent et habile et qu'il avait conduit les luttes de syndicalisation dans de nombreuses usines de textile à Rungsit, au nord de Bangkok. Quand je suis finalement arrivé à rencontrer Somyot dans les bureaux de son ONG de lutte des travailleurs, nous avons eu des divergences d'opinion sur la politique et le mouvement ouvrier, mais il m'a toujours montré une amitié sincère. Il s’est fait un devoir de m’inviter à parler du socialisme et des questions syndicales dans les groupes d'étude des travailleurs qu’il organisait à Bangkok et Ayutthaya.

Parce qu'il veut que son emprisonnement soit perçu comme une condamnation de la loi de lèse-majesté, il est juste que nous discutions encore de cette terrible loi.

La loi de lèse-majesté en Thaïlande représente une attaque grave envers la liberté de parole, la liberté d'expression et la liberté académique. C’est une atteinte fondamentale à la démocratie organisée par les militaires, le palais et les élites.

Les prisonniers de lèse-majesté sont jugés par des tribunaux secrets. Les juges royalistes prétendent que l'infraction serait "une menace trop sérieuse pour la sécurité nationale" pour permettre un procès ouvert. Cette excuse est également couramment utilisée pour refuser la liberté sous caution à ceux qui sont inculpés en vertu de cette loi.

Les dictatures thaïlandaises ont utilisé l'excuse comme quoi leurs adversaires cherchaient à "renverser la monarchie" afin de tuer des manifestants non armés en 1976 et en 2010. La même excuse est presque toujours utilisée par l'armée quand elle organise des coups d’Etat.

Les peines de prison pour lèse-majesté sont draconiennes. En Thaïlande, les peines de prison pour assassinat ou meurtre sont souvent beaucoup plus courtes que celles pour les personnes accusées d'avoir insulté la monarchie. Quant à ceux qui commettent des crimes d'État, ils jouissent de l'immunité.

Lorsqu’on examine la question de "l’insulte à la monarchie", il est bon de rappeler que le fait de dire simplement la vérité sur le comportement terrible de la famille royale est suffisant pour vous conduire en prison. Plaider que l’on dise seulement la vérité n’est pas une défense admissible. Donc, il est interdit de dire que le Roi a permis que 3 hommes innocents soient exécutés pour la mort de son frère alors qu’il savait qu'ils étaient innocents. Il est interdit de parler de la façon dont le Roi a donné une légitimité à de nombreuses dictatures militaires et comment il a soutenu le bain de sang de 1976 à l'Université Thammasart. Il est interdit de parler de l'idéologie réactionnaire et néolibérale qui se cache derrière "l'économie de suffisance" du Roi. Il est interdit de parler des vues extrémistes de la reine concernant Patani et comment elle a ouvertement soutenu ceux qui voulaient détruire la démocratie. Il est également interdit de parler du comportement brutal et sexiste du prince héritier. Rien de tout cela n’est une "insulte" à la famille royale, car c’est tout à fait vrai.

Un deuxième point à considérer lors de l'examen de la question d'accuser les gens "d’insulte à la monarchie" est que la lèse-majesté et l'institution de la monarchie sont en fait là pour protéger et servir les intérêts de l'armée. Le Roi a longtemps été une créature de l'armée qu’elle utilisait pour justifier ses actions. Ceux accusés "d’insulte à la monarchie" comme moi, ont effectivement critiqué les coups d’Etat thaïlandais et les dictatures militaires.

La lèse-majesté ne concerne pas seulement la censure, la violence et l'intimidation par l'État. L'utilisation généralisée de la loi et la promotion maniaque de la monarchie par les militaires et d'autres, est un feu vert pour que des voyous royalistes et d'autres acteurs non étatiques commettent des violences ou fassent des menaces contre les citoyens. Cela s’applique contre tous ceux qui sont simplement accusés de lèse-majesté par quiconque, qu’ils soient ou non effectivement perçus ou reconnus coupables.

Cette loi obscène devrait être abolie. Elle ne peut pas être modifiée.

Libérez Somyot

Libérez Somyot

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires