Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 15:27
Oui, les drogues devraient être décriminalisées

L'annonce par le ministre de la justice de la junte, le général Paiboon Koomchya, qu'il envisageait de décriminaliser les méthamphétamines ou "Ya Ba" est une bonne nouvelle. Cependant, nous ne pouvons pas faire confiance à la junte militaire pour mettre en place les politiques nécessaires qui doivent accompagner cela. Ce n’est également pas suffisant. D'autres drogues devraient également être décriminalisées.

Dans le passé, la criminalisation des drogues a conduit à la violence et à l'abus des droits de l'homme. Cela n’a jamais fonctionné en termes d'éradication de l'usage de drogues et c’est un obstacle au traitement humain des personnes dépendantes de la drogue.

Les gouvernements thaïlandais précédents ont mené de soi-disant "guerres contre la drogue". La pire a eu lieu sous l'ancien Premier ministre Taksin Shinawat quand environ 3000 personnes ont été exécutées par des escadrons de la mort composés de policiers et militaires. Les généraux en chef comme Prem Tinsulanon ont également été présentés sur des affiches destinées à créer un climat de peur. Prem a été cité disant que si vous consommiez des méthamphétamines, vous finiriez morts. Pendant la dictature de Sarit, des exécutions publiques de trafiquants de drogue ont eu lieu.

La campagne d'exécutions extrajudiciaires ne repose pas sur des preuves scientifiques du préjudice relatif de diverses drogues et aucune discussion ouverte dans la société à ce sujet ne pourrait prendre place. Les chiffres du ministère de la Santé publique montrent que les principales raisons pour lesquelles les Thaïlandais meurent jeunes est dû à ce qui suit (ce sont des proportions approximatives des causes de décès précoces):

SIDA: 17% chez les hommes et 10% chez les femmes

Accidents de la route: 9% chez les hommes et 3% chez les femmes

Maladies cardiovasculaires et pulmonaires, souvent causés par le tabac et l'alcool: 17% chez les hommes et 12% chez les femmes

Usage de drogues illicites: 2% chez les hommes et moins de 1% chez les femmes

Comme d'habitude, il y a un biais capitaliste contre les drogues illicites par rapport à l'alcool et aux cigarettes. Cela est dû aux intérêts des grandes entreprises et aussi à la capacité des gouvernements de taxer ces drogues "légales".

Les gouvernements thaïlandais n’ont jamais été sérieux au sujet de la lutte contre les raisons pour lesquelles les gens se tournent vers la drogue, par exemple, les longues heures de travail, l'aliénation et le manque d'opportunités dans la vie. La Thaïlande ne dispose pas d'un état providence et la présente junte est contre l’utilisation des fonds publics pour améliorer la qualité de vie des citoyens. Les néo-libéraux de la dictature ont gelé le salaire minimum et tentent de démanteler le système de soins de santé universels.

Quand il y a une guerre contre les petits trafiquants de drogue, les gros poissons évitent toujours toute punition. Les grands acteurs du commerce de la drogue sont des politiciens, des gangsters bien connectés ou des officiers militaires ou de police de haut rang. Parfois, ces personnages sont tout cela à la fois. De toute façon, la Thaïlande est actuellement dirigée par un groupe de gangsters militaires.

En dehors de la décriminalisation des drogues, il doit y avoir une politique de "réduction des méfaits" pour augmenter la capacité à se protéger des citoyens qui choisissent d'utiliser des drogues. La fourniture d'aiguilles propres et la production à faible coût de drogues de qualité, d'une manière sensible, fait partie de cela. Si les drogues sont coûteuses alors les utilisateurs ont tendance à commettre des crimes afin de pouvoir s’approvisionner. Ils auront également besoin de dealer plus de drogues pour augmenter leurs revenus. Donc, si le gouvernement pouvait produire des drogues et garantir leur qualité et leur sécurité, ce serait une bonne chose.

Un autre point important pour réduire les méfaits est d'avoir une société libre et ouverte où les gens pourraient discuter et en apprendre davantage sur les effets des drogues et de leurs dangers potentiels. Ils pourraient également discuter des avantages aussi. Cela est essentiel si nous voulons doter les jeunes de moyens pour être en mesure de prendre des décisions éclairées au sujet de la drogue. Ils ont besoin de penser par eux-mêmes. Ils ont besoin d'être auto-habilitées.

Mais aujourd'hui, il n'y a pas d'espace pour une discussion ouverte dans la société et les jeunes sont sous pression pour qu’ils prennent leurs ordres des enseignants et des militaires.

Ma conjecture est que la junte veut décriminaliser les méthamphétamines parce qu’elle sait qu'elle ne possède pas la capacité de contrôler leur utilisation.

Elle ne veut pas sembler avoir échoué dans ses tentatives de réduire la consommation de drogues. Elle pourra également réduire la population carcérale. Mais il est difficile de lire dans les esprits tordus de ces généraux. Certains prétendent que les généraux veulent se faire de l'argent en vendant ouvertement des méthamphétamines, mais je doute que cela soit la vraie raison. Cependant, ce que nous pouvons dire avec certitude, c’est qu’ils ne prendront pas les mesures nécessaires afin de réduire les risques pour les usagers de drogues ou d'augmenter la qualité de vie de la population et qu’ils ne vont certainement pas créer un climat où la discussion ouverte et libre sur les drogues ou sur quoi que ce soit d'autre puisse avoir lieu.

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires