Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 14:11

Thaïlande : l'ONU appelle à un retour rapide à un régime civil

Déclaration du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme

Lien:

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=37881#.V7vBHPl97IU

 

19 août 2016 – Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a exprimé vendredi sa vive préoccupation concernant les restrictions continues et croissantes imposées à l'espace démocratique en Thaïlande.

Dans un point presse à Genève, une porte-parole du HCDH, Ravina Shamdasani, a indiqué que les sévères restrictions aux libertés d'expression, d'opinion et de réunion à travers l'utilisation de lois et d'ordonnances pénales et militaires depuis le coup d'Etat de mai 2014 ont augmenté dans la période précédant le référendum constitutionnel prévu au mois d'août.

Selon le HCDH, au moins 115 personnes ont été arrêtées ou inculpées depuis le mois de juin, en vertu d'ordres militaires, de codes pénaux et de la loi référendaire sur la constitution, pour avoir exprimé leur opinion sur le projet de constitution ou pour avoir signalé des violations des droits humains, y compris la torture.

"Nous exhortons la Thaïlande à abandonner immédiatement toutes les accusations portées contre les militants politiques et les défenseurs des droits de l'homme, et à libérer les personnes emprisonnées pour avoir exprimé leur désaccord sur le projet de charte dans la période précédant le référendum", a déclaré Mme Shamdasani.

Dans l'ensemble, au moins 1.300 personnes ont été convoquées, arrêtées ou accusées, et 1.629 civils ont été jugés devant des tribunaux militaires, selon le HCDH.

"Nous appelons également les autorités à suspendre l'utilisation de tribunaux militaires et d'ordres militaires dans les affaires impliquant des civils", a ajouté Mme Shamdasani qui rappelle que ces mesures sont nécessaires alors que la Thaïlande se dirige vers une élection en 2017 "visant à rétablir la démocratie, tel que proposé dans la feuille de route du gouvernement militaire".

"L'élection de l'année prochaine représente une opportunité pour la Thaïlande de se conformer à l'engagement pris au Conseil des droits de l'homme, lors de son examen périodique universel en mai 2016, de respecter pleinement la liberté d'expression, et donc de garantir un processus plus inclusif et participatif qui implique tous les partis politiques , la société civile et les médias dans un environnement ouvert et non menaçant", a conclu la porte-parole du HCDH.

Ravina Shamdasani

Ravina Shamdasani

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires