Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 13:03

Grâce royale pour trois Thaïlandaises condamnées pour lèse-majesté

Un article de l'AFP

Lien:

http://www.liberation.fr/societe/2016/08/27/grace-royale-pour-trois-thailandaises-condamnees-pour-lese-majeste_1474965

 

Trois Thaïlandaises incarcérées pour avoir insulté la monarchie ont été libérées samedi à la faveur d’une grâce royale après avoir passé plusieurs années derrière les barreaux, a indiqué un avocat des droits de l’Homme.

"Trois femmes emprisonnées pour lèse-majesté ont été libérées aujourd’hui", a déclaré à l’AFP Weeranan Huadsri, du groupe des avocats thaïlandais pour les droits de l’Homme.

La loi de lèse-majesté, connue sous le nom d'«article 112» en Thaïlande, prévoit jusqu’à 15 ans de prison pour quiconque diffame le roi Bhumibol Adulyadej, 88 ans, ou la famille royale.

Les poursuites pour crimes de lèse-majesté se sont multipliées depuis le coup d’Etat, en 2014, de la junte ultra-royaliste. Plus de 60 personnes sont poursuivies, pour la plupart devant des tribunaux militaires. Un homme a même été arrêté pour avoir fait des commentaires sarcastiques sur l’un des chiens du roi.

Les médias s’autocensurent lorsqu’ils évoquent ces diffamations royales, pour éviter de tomber eux-mêmes sous le coup de cette loi.

Parmi les trois femmes libérées samedi, Daranee Charnchoengsilapakul avait été condamnée en 2011 à 15 ans de prison pour des discours prononcés lors de manifestations politiques. Connue sous le nom de "Da Torpedo" pour sa rhétorique percutante, elle était une fervente supportrice de l’ex-premier ministre Thaksin Shinawatra, renversé par un coup d’Etat en 2006 et haï de la junte au pouvoir.

Porntip Mankong, 29 ans, avait été condamnée à 2 ans et demi de prison en 2014 pour son rôle dans une pièce de théâtre satirique, «La fiancée du loup», jugée offensante par la monarchie.

Enfin, Thitinan Kaewjantranont avait été condamnée en 2015 pour avoir insulté un portrait du roi. Le tribunal avait noté qu’en dépit de troubles mentaux, le comportement "diabolique" de cette femme âgée méritait la prison.

Au total, plus de 100 femmes incarcérées ont pu quitter samedi la prison de Bangkok après avoir bénéficié de la grâce royale.

 

Daranee Charnchoengsilapakul en gris et Porntip Mankong en blanc au moment de leur liberation

Daranee Charnchoengsilapakul en gris et Porntip Mankong en blanc au moment de leur liberation

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires