Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 06:34
Un pas en arrière deux pas en avant

Les résultats du référendum sur le projet de constitution de la junte sont décevants et sont un revers pour la démocratie. Mais nous ne devons jamais oublier que cela n'a jamais été un référendum démocratique. La junte a arrêté et intimidé tous ceux qui voulaient exprimer leur opposition à son épouvantable charte et a essayé de faire en sorte que les médias ne rapportent que la version pro-junte des faits. Les troupes ont été envoyées dans les communautés pour "expliquer" la constitution autoritaire. Beaucoup de ceux qui vivent et travaillent en dehors de leur province d'origine ont été incapables de voter pour des raisons bureaucratiques.

Un certain nombre de gens aurait également voté à tort pour accepter la constitution parce qu'ils voulaient voir des élections le plus tôt possible. Pourtant, toutes les futures élections ne seront pas démocratiques et tout gouvernement sera sous le contrôle potentiel de l'armée et des conservateurs.

Compte tenu de cette situation, il est remarquable que 10 millions de personnes aient voté pour rejeter le projet de charte.

Ceux qui veulent voir la démocratie en Thaïlande devront commencer par considérer ces millions de personnes comme leurs alliés dans toute lutte pratique contre la junte. Ce n'est pas le moment de sombrer dans la dépression. Il est temps de transformer la colère en organisation et en action future contre la junte. Une telle action est pleinement légitime étant donné la nature non démocratique du référendum et de la constitution.

Alors que nous devons regarder la réalité en face et admettre ce retour en arrière, nous ne devons en même temps pas respecter les résultats du référendum. Affirmer cela ne ressemble en rien à la façon dont les classes moyennes conservatrices enragées ont rejeté les souhaits démocratiques des millions d'électeurs lors des élections législatives précédentes remportées par le parti Pua Thai ou le Thai Rak Thai. Ces élections n'ont pas du tout eu lieu dans les mêmes conditions autoritaires que nous avons vu lors du référendum.

Il ne faut pas négliger le fait que seulement 55% des personnes admissibles pour voter sont effectivement allé aux bureaux de vote. Cela signifie que seulement 33% de la population a approuvé la terrible constitution de la junte.

Au risque de me répéter, je dois souligner que la voie à suivre est de construire un mouvement social de masse contre la junte. L'action de masse des gens ordinaires en Turquie a empêché le récent coup d'Etat militaire dans la nuit du 15 juillet 2016. La riche expérience des mouvements de masse thaïlandais battant l'armée en 1973 et 1992 et l'énorme potentiel du mouvement des Chemises rouges devraient être réexaminés. Il est temps d'arrêter de jouer à des jeux symboliques organisés par une poignée de héros autoproclamés. Ces vues erronées proviennent d'une analyse inexacte comme quoi dans ces temps de médias sociaux, nous ne devrions pas bâtir des mouvements de masse. L'expérience du mal dirigé mouvement chemise rouge et les idées autonomistes ou atomistes des courageux jeunes étudiants nous a distrait des tâches réelles.

Débarrasser la Thaïlande de l'influence de l'armée prendra du temps et nécessitera une organisation politique déterminée à construire un mouvement qui sera indépendant de la vieille direction des Chemises rouges et de Taksin. Taksin n'a jamais appelé à une action de masse pour vaincre la junte. Tout ce que fait Taksin quand il parle au peuple thaïlandais, c'est de parler de lui-même.

Le mouvement politique de masse pour la démocratie devrait être un mouvement inclusif qui serait un front uni de tous ceux qui sont opposés à la junte. Dans la passé, les militants ont permis à leur sectarisme et leur vain désir de rester "purs" de devenir une excuse pour exclure des gens ou d'agir en petits groupes. Les différences politiques des divers membres de ce front devraient être louées. Cela signifie également que les militants de gauche ont besoin de bâtir un parti socialiste afin de devenir une partie importante de ce mouvement.

Cependant, ce n'est pas vraiment une discussion pour les lecteurs anglophones ou francophones. Il est essentiel que les débats sur les stratégies se déroulent en thaï parmi les activistes thaïlandais. Voilà pourquoi je tiens un blog parallèle en langue thaïe comme une tentative de parler directement aux gens à l'intérieur du pays [https://turnleftthai.wordpress.com/]. Bien sûr, leur promotion par soi-même ne garantit pas que ces idées seront mises un jour en pratique. Cependant, c'est tout ce que les exilés comme moi peuvent faire dans les circonstances actuelles.

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires