Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 07:27
Thaïlande: Sit-in de cinq femmes contre les centrales au charbon

Thaïlande: Sit-in de cinq femmes contre les centrales au charbon

Le généralissime Prayut, chef arriéré de la junte militaire thaïlandaise et président du Comité national de l'énergie, a ordonné à l'Autorité de production d'électricité d'aller de l'avant en bâtissant des centrales au charbon controversées au sud à Krabi et Tepa à Songkla. Ceci en dépit de l'opposition des groupes environnementaux de la région.

Thaïlande: Manifestation contre les centrales au charbon

Thaïlande: Manifestation contre les centrales au charbon

Ces groupes sont venus protester pacifiquement devant la Maison du Gouvernement à Bangkok, mais le régime militaire a ordonné l'arrestation de leurs dirigeants à cause des lois draconiennes qui proscrivent le droit de protester.

Thaïlande: des manifestants contre les centrales au charbon

Thaïlande: des manifestants contre les centrales au charbon

L'opposition aux centrales à charbon repose sur l'impact négatif qu’elles auront sur l'environnement local de Songkla, Krabi et Patani. Les centrales électriques et les quais de déchargement du charbon importé détruiront les habitats naturels, y compris les forêts de mangroves et les récifs coralliens, qui sont également importants pour la pêche locale. Elles seront également situées dans les zones de tourisme, où les gens viennent visiter la beauté naturelle de l'environnement.

Un manifestant écologique thaïlandais

Un manifestant écologique thaïlandais

Mais ce n'est pas seulement une question de "je ne veux pas ça chez moi". La plupart des scientifiques et des gens informés reconnaissent que la combustion de combustibles fossiles, en particulier dans les centrales alimentées au charbon, est l’une des causes d’un dangereux réchauffement planétaire.

De nombreux pays tentent d'éliminer les centrales au charbon et d'augmenter la production d'électricité via des moyens alternatifs et durables tels que l'énergie solaire et éolienne. Ce qui n’est pas le cas des idiots et arriérés militaires qui dirigent maintenant la Thaïlande.

La compagnie d’électricité de Thaïlande, Electricity Generating Authority of Thailand, (EGAT), est liée au charbon et au gaz et sa propagande au sujet des nouvelles centrales affirme qu'elles utiliseront la technologie la plus avancée qui réduira la fumée et les dommages à l'environnement local. Rien n'a été dit au sujet de la combustion continue des combustibles fossiles et le problème de la génération du dioxyde de carbone dont découle le réchauffement global.

Le sud de la Thaïlande est enclin à de puissants cyclones qui causent des inondations et d’importants dommages. Ces tempêtes ne vont qu'empirer au fur et à mesure que la température de la Terre augmente.

L'EGAT a travaillé avec les autorités locales, qui sont contrôlées par l'armée, pour appeler les populations locales à venir "montrer leur soutien " aux centrales électriques.

La Thaïlande a une grande abondance de soleil et il serait parfaitement logique pour l'état de promouvoir vigoureusement un plan national afin d’augmenter considérablement la production d'électricité à partir de l'énergie solaire. De nouvelles technologies de l'énergie solaire sont en cours de développement en Chine et en Espagne et le coût du développement de l'énergie solaire est en baisse rapide, surtout lorsqu'il est effectué sur une grande échelle.

Des panneaux solaires

Des panneaux solaires

Tout gouvernement tourné vers l'avenir en Thaïlande devrait pousser en avant l'énergie solaire et l'énergie éolienne tout en éliminant les centrales au charbon et au gaz. Mais les généraux arriérés à têtes de porcs n'ont pas de tels plans. Ils veulent naturellement développer une puissance nucléaire dangereuse et coûteuse afin de pouvoir avoir accès à la technologie des armes nucléaires dans l'avenir. La junte et leurs alliés conservateurs des tribunaux ont également réussi à retarder les plans progressifs pour les liaisons ferroviaires à grande vitesse avancées par le précédent gouvernement de Yingluck. De tels projets ferroviaires à grande vitesse réduiraient également le réchauffement climatique en diminuant les déplacements aériens inutiles dans le pays.

La question des centrales thermiques à charbon est un autre exemple de la façon dont la junte militaire thaïlandaise utilise ses pouvoirs dictatoriaux pour contrer les désirs des citoyens et les arguments raisonnés contre l'utilisation accrue des combustibles fossiles.

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires