Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2017 5 25 /08 /août /2017 16:35
Yingluck Shinawatra

Yingluck Shinawatra

Aujourd'hui, les médias thaïlandais et internationaux ont rapporté le fait que Yingluck Shinawatra, l'ancienne première ministre élue de Thaïlande renversée par un coup d'Etat militaire en mai 2014, aurait fuit le pays pour échapper à la justice de la junte. C'est vrai mais une source proche de l'ancienne première ministre nous a expliqué les raisons de cela.

Hier, Yingluck a reçu un envoyé non-officiel du général Prayuth, le chef de la junte.

L'envoyé lui a présenté les choses de cette façon:

"Demain sera le jour de votre verdict. Nous savons que des milliers de vos partisans seront sur place devant le tribunal et que d'autres milliers se mobiliseront en province. Nous ne pouvons pas perdre la face en faisant preuve de faiblesse et vous serez condamné à 10 ans de prison".

"Mais je suis innocente des faits qui me sont incriminés" a protesté Yingluck.

"Là n'est pas le problème" a répliqué l'envoyé. "Nous vous offrons une porte de sortie. Demain, vous prenez un avion pour Singapour et ne revenez plus dans le pays. Les chefs de l'immigration sont au courant. Si vous refusez, le verdict sera de 10 ans de prison. Vous serez immédiatement arrêtée et si vos partisans protestent, nous ferons feu sur la foule. Vous aurez des centaines, peut-être même des milliers, de morts sur la conscience."

Yingluck, après avoir pleuré à chaudes larmes, a ensuite accepté le "deal" proposé par la junte militaire.

Elle a ensuite demandé à ses partisans de ne pas se réunir devant le tribunal mais ces derniers ne l'ont pas écoutés et des milliers de personnes (estimation des forces de police: de 5 à 8000) se sont réunis pacifiquement devant la Cour de Bangkok.

Et maintenant, la junte a atteint son but et essaye de la faire passer pour une lâche, elle qui a toujours fait face à ses responsabilités avec un grand courage.

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires