Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 16:38

Un article de Pravit Rojanaphruk

Lien de l'article:

http://www.nationmultimedia.com/politics/Somyos-to-seek-bail-for-15th-time;-Red-Siam-man-ma-30210972.html


Le détenu pour lèse-majesté Somyot Prueksakasemsuk fera une nouvelle demande de libération sous caution demain. Ce sera la 15eme a précisé sa femme Sukanya Prueksakasemsuk.

Sukanya a ajouté que cette énième demande de libération sous caution serait, pour la première fois, accompagnée de signatures de membres du public qui soutiennent la demande avec une caution accrue pour garantir que son mari ne s'enfuira pas.

Somyot est en processus d'appel après avoir reçu une peine d'emprisonnement de 11 ans au début de cette année, bien qu'il ait été emprisonné depuis son arrestation en Avril 2011.

Sukanya a témoigné à "The Nation" que le montant des actifs pour mettre en place une garantie de caution serait porté à 3,7 millions de baths. La somme précédente était de 2.2 millions en dépit de son calcul qu'1,1 million aurait normalement dû suffire.

Cela signifie, dit-elle, que si Somyot s'enfuyait après avoir été libéré sous caution, ses biens et ceux de son mari, d'une valeur de 3,7 millions, seraient confisqués.

"Ce sont nos propriétés et s'il s'enfuyait, ce serait moi, sa femme, qui supporterait le fardeau," a-t-elle continué.

Plus de 100 signatures en faveur de la dernière offre de libération sous caution ont été recueillies jusqu'à présent, a déclaré Sukanya et d'autres sont attendus dans les prochains jours.

Somyot était le rédacteur en chef de "Voice of Taksin", une publication des Chemises rouges, qui a publié deux articles coupables d'avoir enfreint la loi lèse-majesté, connu comme l'article 112 du Code criminel.

Dans un développement connexe, Pranee Danwattananusorn, épouse d'un autre détenu pour lèse-majesté, Surachai, a dit que bien que son mari, qui est âgé de 71 ans attendait une possible grâce royale après avoir passé plus de deux ans en prison, le Département des enquêtes spéciales (DSI) l'avait contacté récemment et lui avait dit qu'une autre accusation de lèse-majesté avait été lancée contre lui.

Elle a précisé que Surachai, dirigeant de la faction Red Siam des Chemises rouges, était très bouleversé et s'est senti trahi par le Parti Phua Thai, qu'il avait soutenu. La possible inculpation se rapporte à un discours prononcé par Surachai dans la province de Chiang Mai en Février 2011.

"Surachai a déclaré qu'il ne comprenait pas pourquoi ils s'acharnaient sur lui. Il a demandé pourquoi le gouvernement faisait cela à un Chemise rouge qui est pour la démocratie et membre du parti Pheu Thai", a ajouté Pranee.

"Si c'était le Parti Démocrate, il aurait compris ... Il était vraiment bouleversé et a dit que si le gouvernement était sincère, il devrait parler avec le DSI."

Surachai prend des médicaments tous les jours pour le diabète et l'hypertension artérielle, a-t-elle ajouté.

 

Photos ci-dessous: 1 - Somyot Prueksakasemsuk, 2 - Surachai Danwattananusorn

 

Somyot Pechabun

 

Surachai

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires