Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 06:27

Un article de Giles Ji Ungpakorn

Lien de l'article:

http://redthaisocialist.com/francais/481-cest-une-question-de-classe-pas-de-geographie.html


Beaucoup de commentateurs de la crise politique thaïlandaise continuent d'affirmer le non-sens comme quoi les Chemises rouges seraient les villageois ou les travailleurs migrants de la ville et les Chemises jaunes partisans de Sutep, des résidents de Bangkok. Pourtant, les résultats de l'élection législative de 2011 ont montré que, dans les 33 circonscriptions de Bangkok, le Parti Démocrate avait remporté 44,34% des voix, tandis que le Parti Pua Thai avait fait 40,72%. Le Pua Thai a même pris deux sièges aux Démocrates. Dans l'ensemble, le Pua Thai a réussi à augmenter ses sièges à Bangkok avec 4 de plus que précédemment. Les Démocrates avaient encore plus de sièges avant les élections, mais en ont perdus 7.
Cela montre que la population de Bangkok est répartie également entre le Pua Thai et les Démocrates et ceci est basé sur ceux qui ont leur lieu de résidence enregistré à Bangkok. Des milliers de travailleurs migrants ruraux qui travaillent et résident en permanence à Bangkok sont inscrits pour voter dans leurs villages d'origines. S'ils avaient été enregistrées où ils vivent et travaillent réellement, le Pua Thai aurait obtenu la majorité absolue à Bangkok.
La seule région du pays où les Démocrates ont une certaine force est le Sud où la dynastie familiale de Sutep Tueksuban contrôle la politique grâce à un système de patronage. Certains membres de sa famille sont également députés. D'autres régions du sud sont également contrôlées par un patronage de longue date du Parti Démocrate, comme la circonscription de Chuan Leekpai. Ce patronage fait que le but avoué de Sutep pour une politique de "réforme" est une moquerie. Le patronage du Parti Démocrate est antérieur à Taksin et au Thai Rak Thai et un facteur qui a contribué à le créer a été le soutien apporté aux Démocrates par les ex-communistes de la région. En dehors de ces aspects historiques, le Sud est aussi la partie la plus prospère de la Thaïlande, à l'exception de Bangkok. Beaucoup de ses revenus sont générés par le tourisme et une agriculture à haute valeur ajoutée.
La vraie division entre les "rouges" et les "jaunes" dans la crise actuelle, qui remonte à 2005, est une division de CLASSE. Il y a une tendance claire parmi les travailleurs et les agriculteurs pauvres ou à revenu intermédiaire, à soutenir le Pua Thai et les Chemises rouges, indépendamment de l'emplacement géographique. Les raisons de leur soutien sont les politiques pro-pauvres du Thai Rak Thai de soins de santé universel, de création d'emplois et d'aide aux producteurs de riz. Dans les provinces et à Bangkok, les classes moyennes et les élites ont tendance à voter pour les Démocrates et veulent réduire l'espace démocratique et revenir aux temps pré-Thai Rak Thai.

Photo ci-dessous: Giles Ji Ungpakorn

giles-copie-1

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires