Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 14:45

Un article de Thai Intelligent News

Lien de l'article:

http://thaiintelligentnews.wordpress.com/2013/12/25/what-is-going-on-in-thailand-according-to-the-latest-from-yingluck/


Le fasciste Suthep, soutenu par les électeurs du Parti Démocrate d'Abhisit ainsi que par la classe moyenne et l'élite de Bangkok qui haïssent Yingluck, continue ses protestations déchainées. Il est capable de rassembler environ 100.000 à 300.000 manifestants à l'occasion de grands événements de protestation qui, selon lui, vont continuer à se produire. Le fasciste Suthep a un noyau dur de petits groupes de protestations, environ 5000 personnes qui sont mobilisées 24 heures sur 24 heures afin de provoquer des ravages inutiles.

Photo ci-dessous: Suthep Thaugsuban

Suthep 

Des organismes indépendants de Thaïlande, comme la Cour constitutionnelle, la Commission anti-corruption et la Commission électorale, qui font tous partie de l'établissement de l'élite, conspirent contre Yingluck.

L’armée thaïlandaise est préoccupée par une possible guerre civile. Une élection, que les deux fascistes, Suthep et Abhisit, cherchent à saboter, doit être organisée en février. Le fasciste Suthep réclame un conseil pour réformer la Thaïlande ainsi que le gel de la démocratie et le report des élections à une date indéterminée, tandis que Yingluck propose elle-aussi un conseil de réforme mais en parallèle avec les élections.
Donc qu’est ce qui se passe en Thaïlande?
La dernière déclaration de Yingluck sur ce qui se passe en Thaïlande, est qu'elle dit qu'elle va laisser les gens décider de ce qui est bon ou mauvais, selon le porte-parole adjoint du gouvernement Sunisa Lertpakawat.

Photo ci-dessous: Yingluck Shinawatra

YL2
Sunisa a cité Yingluck disant lors de la réunion du cabinet de mercredi: "Je suis comme un boxeur sur le ring qui attend que l'arbitre fasse un appel qui soit en ligne avec la primauté du droit, mais l'arbitre n'a pas encore décidé. Je me suis laissé battre à mort et laisse le public décider... et je ne vais pas demander à quelqu'un de nous aider, le gouvernement ou moi-même, mais je vais demander à quelqu'un de sauver notre pays."
Elle a ensuite expliqué que Yingluck souhaiterait que le peuple l'aide à trouver des moyens pour que le pays aille de l'avant et ne désire pas s'accrocher au pouvoir ou à sa position. Cependant, elle ne veut pas non plus que justice soit détruite à plusieurs reprises. Le premier ministre a également souhaitée ses vœux pour la nouvelle année au gouvernement et au peuple thaïlandais, disant qu'elle voulait qu'ils soient heureux et reçoivent plein de bonnes choses, pas la douleur ni la souffrance qu'elle et sa famille ont enduré, a ajouté Sunisa.

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires