Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 17:29

Une déclaration du "Réseau asiatique pour des élections libres" basé aux Philippines

Lien de la déclaration:

http://anfrel.org/in-thailand-re-engagement-with-elections-is-crucial/


BANGKOK, le 3 février 2014 - le Réseau asiatique pour des élections libres (Asian Network for Free elections, sigle en anglais ANFREL) félicite aujourd'hui ceux qui ont participé à l'élection du 2 février en Thaïlande. Les électeurs ayant des points de vue différents, dont ceux qui ont votés pour les partis qui se présentaient ainsi que ceux qui exercent leur droit de ¨"voter non" (vote nul), devraient être complimentés pour s'être engagés dans un tel élément essentiel du processus démocratique. Ces électeurs, qui sont allés aux urnes malgré le risque d'être bloqués, montrent qu'ils accordent une valeur au processus lui-même et aux droits qu'ils ont en tant que partie de ce processus. En effet, de nombreux électeurs ont exprimés leur désir admirable "d'utiliser leur droit" à l'ANFREL en sortant du bureau de vote. A noter également le courage et l'engagement du personnel des bureaux de vote, qui a travaillé afin que les élections de ce dimanche puissent se tenir. Ils ont travaillé dans un contexte d'incertitude et de risque créé par la violence politique qui a eu lieu dans la journée du vote et lors des semaines précédant le scrutin. L'engagement pour la cause de la démocratie qu'ont montrés ces gens, les électeurs et les responsables des bureaux de vote, devrait inspirer les autres à renouer avec le processus démocratique.
L'ANFREL condamne la violence sous toutes ses formes et appelle à des enquêtes impartiales et rapides sur l'affrontement entre des camps rivaux qui a eu lieu dans le quartier de Laksi, à Bangkok, à la veille de l'élection. Des enquêtes similaires sont nécessaires pour un nombre croissant d'incidents violents qui se sont produits depuis que la manifestation a débuté en novembre. Les autorités doivent assurer la sécurité en protégeant les manifestants et les contre-manifestants des attaques. L'ANFREL implore toutes les parties du conflit à rejeter catégoriquement la violence et à réengager le dialogue et utiliser des moyens pacifiques afin de résoudre les conflits.
Lors des deux jours du vote par anticipation ainsi que le jour des élections générales de dimanche dernier, l'ANFREL a été profondément troublé par le nombre tragiquement élevé de personnes qui ont été bloquées lors de l'exercice de leurs droits civils et politiques par les urnes. Bien que les droits à la liberté de réunion et de manifestation restent des valeurs profondément ancrées dans les démocraties, ces droits cessent à partir du moment où ils empêchent les droits, tout aussi importants, de leurs concitoyens à voter. Le droit de participer au processus électoral par le vote est un élément fondamental de la démocratie en Thaïlande ainsi que dans toutes les démocraties. Pour, à la fois résoudre ces conflits et aller de l'avant, l'ANFREL appelle tous les partis à dialoguer ensemble afin de se mettre d'accord pour une résolution rapide et équitable de cette situation vraiment triste en autorisant tous les citoyens thaïlandais en âge de voter, à le faire. Ils ont le droit de faire entendre leur voix par le biais des élections. Nous espérons que la Commission électorale, opérant certes dans un environnement difficile, puisse être en mesure de mieux se préparer à la nécessaire élection en se déplaçant d’une manière positive, qui aille de l'avant, avec un plan pour organiser les élections comme cela est prévu par la Constitution. Un tel plan nécessiterait une sécurité plus systématique et une planification de la logistique avec des plans de sauvegarde en place contre d'éventuelles tentatives de bloquer le scrutin.
Parce que les élections sont un moyen de résolution des conflits et sont, sans aucun doute, une partie fondamentale de toute démocratie, il est doublement important que toutes les parties du conflit politique en Thaïlande acceptent les élections comme un principe de base de la démocratie thaïlandaise. Cela n'est pas seulement bon pour le pays, mais est également bon pour les objectifs de ces manifestants qui souhaitent une bonne gouvernance. Ces objectifs louables de réforme ne seront atteints que lorsque les manifestants choisiront d'accepter la plus durable voie de réforme démocratique qui nécessite un travail minutieux, qui comprend l'éducation civique et électorale, la mise en place d'un parti politique, une réforme des médias, l'innovation politique ainsi qu'un embrassement de la démocratie et des élections. Les raccourcis anticonstitutionnels des manifestants, afin d'obtenir le pouvoir, continueront à saper ces objectifs à long terme de réforme démocratique. Les partis hostiles aux élections et désireux de ne pas tenir compte des choix des électeurs, ne font que saper ces objectifs démocratiques à long terme ainsi que leur popularité électorale. En effet, selon le président de l'ANFREL, le Philippin M. Damaso, ce n'est que quand tous les partis acceptent le processus démocratiques tels que les élections et les référendums, que la voie à suivre pour une réforme et une paix durable peut être trouvée.

Photo ci-dessous: un Thaïlandais vote lors des éléctions du 2 février

19

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires