Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 12:21

Lien de l'article:

http://redthaisocialist.com/francais/416-trois-ans-apres-la-sanglante-repressionpas-dillusions-sur-yingluk-ou-le-pua-thai.html

Trois ans après la sanglante répression:
Pas d'illusions sur Yingluk ou le Pua Thai

Trois ans après la sanglante répression des militaires contre les manifestants chemises rouges pro-démocratie à Bangkok, il serait stupide de se faire des illusions sur le gouvernement du Parti Pua Thai de Yingluk. Ce n'est pas un gouvernement qui se soucie de la justice, de la liberté ou de la démocratie, et c'est pourquoi le général Prayut, le général Anupong, l'ancien premier ministre Abhisit et l'ancien ministre Sutep bénéficient encore de la liberté et de l’agréable vie des élites.
Toute personne, si elle se soucie d'ouvrir les yeux, peut comprendre que Yingluk, Taksin et le Pua Thai ont conclu un accord avec l'armée depuis la victoire électorale du parti en 2011. Taksin a déclaré dans le passé qu'il n'avait "pas de différend" avec l'armée et que son adversaire n'était que le Parti Démocrate d'Abhisit. Il espère être en mesure de retourner en Thaïlande dans un proche avenir. Yingluk s'est fait un devoir d'être photographié en association étroite avec Prayut et le conseiller privé Prem. Elle a aussi une relation chaleureuse avec le boucher de Bahreïn. Malheureusement, la direction chemise rouge de l'UDD soutient à fond cette trahison de la lutte pour la démocratie. Taksin pourra bientôt être en mesure de rentrer chez lui, mais les prisonniers pour lèse-majesté ne le pourront pas. Ni ne le pourront ceux qui sont exilés à l'étranger accusé en vertu de la même odieuse loi et les parents et amis de ceux qui ont été tués ne verront pas les assassins traduits en justice. Traduire les criminels de l'Etat en justice est quelque chose qui n'a jamais été fait en Thaïlande. Si cela était, ça conduirait aussi Taksin à une accusation d'assassinat, notamment pour ses crimes à Takbai et Krue Sa dans le Sud et dans la guerre contre la drogue.
Naturellement, Yingluk et le Pua Thai doivent faire semblant de "faire quelque chose" au sujet du massacre de Rajprasong et même du coup d'Etat de 2006. D'où la farce qui est jouée par le Département des Enquêtes Spéciales dans leur cas contre Abhisit et Sutep et le récent discours anti-coup d'Etat de Yingluk en Mongolie. Mais ce n'est qu'une partie de la négociation avec les militaires et cela ne donnera lieu à aucune poursuite ni peines de prison contre les assassins de l'Etat ou les putschistes.
Le Pua Thai, Yingluk et Taksin sont fermement dans le camp de la classe dirigeante thaïlandaise et celle-ci, en particulier l'armée, a une longue histoire d'utilisation de la [...] monarchie pour se donner une légitimité et attaquer ses opposants politiques. C'est ce qui explique leur refus catégorique d'abolir la loi de lèse-majesté et de libérer les prisonniers en vertu de celle-ci. Les emprisonnements pour lèse-majesté continuent sous ce gouvernement et les sites sont toujours bloqués ou censurés. Le ministre des Télécommunications a même laissé entendre que ceux qui critiquaient Yingluk pourraient aller en prison et que leurs sites Web seraient bloqués.
La dernière trahison du gouvernement de Yingluk est de proposer un système de "ticket modérateur" pour faire payer les soins de santé aux citoyens. Ceci est un retour en arrière à l'ère pré-Taksin et c'est une attaque néo-libérale contre les pauvres. Aussi bien le Parti Pua Thai que le Parti Démocrate soutiennent cette réforme. Cela montre que le gouvernement de Yingluk a abandonné le "populisme" TRT de Taksin, qui visait à répondre à certains des besoins des pauvres. Ainsi, dans leur arrogance, ils pensent que, malgré tout ce qu'ils font, les Chemises rouges vont continuer à les suivre comme des moutons naïfs. Ils pensent qu'ils peuvent marcher sur les corps des Chemises rouges et cracher au visage de ceux qui les ont élus en ignorant la nécessité de la justice, des droits démocratiques et de l'égalité et que personne ne s'opposerait. Certes, les Chemises rouges réactionnaires, comme ceux de Chiang Mai qui détestent les gays et les manifestations des pauvres, ou ceux qui appellent les rebelles malais musulmans du sud "simples criminels", continueront à applaudir ce gouvernement. Mais il y a aussi des Chemises rouges progressistes qui ont besoin de devenir plus organisés et coordonnés afin que nous n'ayons pas à commémorer les anniversaires futurs du bain de sang alors que rien n'a été fait pour créer la justice dans la société.

Giles Ji Ungpakorn

Lien pour en savoir plus sur l'exilé politique thailandais Giles Ji Ungpakorn:

 http://liberez-somyot.over-blog.com/article-un-refugie-politique-pour-lese-majeste-giles-ji-ungpakorn-107494514.html 

 

Photo ci-dessous: Giles Ji Ungpakorn

giles

 

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires