Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 17:16

Un article du journal en ligne Political Prisoners in Thailand

Lien de l’article en anglais:

http://thaipoliticalprisoners.wordpress.com/2013/03/15/political-prisoners-2/

Pour ceux qui ne l'ont pas lu, le blog Red Shirts comprend un post qui concerne les chemises rouges officielles demandant au gouvernement de faire un transfert "immédiat de 10 prisonniers chemises rouges et lèse-majesté à la prison de Laksi [située à Bangkok] qui est réservé aux détenus politiques (lien de l'article du blog Red Shirts:
http://thairedshirts.org/2013/03/13/udd-petitions-justice-minister-for-prisoner-transfer/). La liste comprend les prisonniers condamnés en vertu de l'article 112 suivants; Somyot Prueksakasemsuk, Thantawut Thaweevarodomkul et Daranee Chanchengsillapakul, qui sont actuellement en prison avec des criminels violents. "
Cet appel est effectué alors que les "discussions" sur l'amnistie se prolongent et que les demandes de grâces royales semblent être ignorées.
Tandis que cet appel est approprié, il montre aussi comment la politique étrange de la Thaïlande est devenue alors que la dirigeante de l'UDD, Thida Tawornsate Tojirakarn, doit exprimer la demande en ces termes:
"La manière dont la Thaïlande traite ses prisonniers politiques est contraire aux principes démocratiques de base. Même la dictature de Sarit [Thanarat] avait reconnu une distinction entre les détenus politiques et les prisonniers de droit commun. Maintenant que nous sommes plus démocratique, nous ne pouvons même pas répondre à ces normes basiques."
En fait, c'est à l'encontre des principes démocratiques d'avoir des prisonniers politiques tout court. Malheureusement, PPT note de façon réaliste que certaines démocraties ont eu des prisonniers politiques et que d'autres en ont encore.
Thida affirme que "si les prisonniers politiques sont privés de leur liberté, ils ont toujours le droit à l'information, à l'éducation, aux soins de santé et à des heures de visite équitables."
Elle a également "demandé à la Commission Nationale des Droits de l'Homme de se battre pour le droit à la liberté sous caution des prisonniers qui tentent de lutter pour leurs causes derrière les barreaux. "Ce droit est celui qui est régulièrement abusé dans les cas de lèse-majesté, mais apparemment pas lorsque des crimes politiques sont commis par les Chemises jaunes, ces derniers bénéficient régulièrement de la liberté sous caution pour toutes sortes de crimes.
Sur la question de l'amnistie, le commentaire attribué à Jatuporn Promphan vaut la peine d'être répété:
"Thaksin et les dirigeants chemises rouges ne seront pas amnistiés, mais les Démocrates [Parti Démocrate] jouent toujours leur jeu stupide. Ils continuent de prétendre que tout cela est pour Thaksin. Cela n'a rien à voir avec les dirigeants de l'UDD ou Thaksin. C'est pour les gens. La libération des prisonniers politiques est essentielle pour progresser en Thaïlande."

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires