Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 05:18

Pourquoi l'Égypte du 3 Juillet 2013 est totalement différente de la Thaïlande du 19 Septembre 2006

Lien de l'article:

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10151728112719925&set=a.60829034924.67115.537184924&type=1&theater


Nul doute que les Chemises jaunes ou "masques blancs" de Thaïlande vont prétendre que ce qui est arrivé en Égypte le 3 Juillet était juste un coup d'Etat militaire comme celui qui s'est produit en Thaïlande le 19 Septembre 2006. Mais ces deux événements sont totalement différents.
L'armée égyptienne et l'armée thaïlandaise n'ont jamais été du côté du peuple mais l'intervention militaire en Égypte n'était pas qu’un simple coup d'Etat. Elle doit être comprise dans son contexte historique et social.
Malgré le fait que les grands médias affirmant que "la seule force politique en Egypte est l'armée", le pouvoir réel qui s'est débarrassé de Morsi était un mouvement de masse qui se chiffre à plusieurs millions de personnes. Ces manifestations anti-Morsi ont été les plus importantes de l'histoire humaine, mais cela ne nous surprend pas, nous les marxistes, que les médias continuent d'ignorer totalement les mouvements de masse du peuple. Les manifestations anti-Morsi étaient constituées de gens ordinaires et il y avait un plan pour une grève générale des travailleurs prévue pour ce jeudi. L'armée est intervenue pour essayer d'arrêter ce mouvement de masse, ces grèves et cette révolution égyptienne. L'armée sait très bien qu'elle est surveillée par un mouvement de masse qui a renversé deux présidents. Ce mouvement pourrait renverser les militaires s'ils sortaient de la ligne. Bien sûr, il y a beaucoup de courants politiques au sein du camp anti-Morsi et les choses sont loin d'être simple.
Ce mouvement de masse égyptien était en colère contre Morsi car celui-ci n'a pas essayé d'aller de l'avant pour changer la société. Leurs protestations sont une partie légitime du processus démocratique et révolutionnaire. Cela s'est produit parce que les questions économiques n'ont pas été résolus, le chômage était resté très élevé et que Morsi avait coopéré avec l'armée et les Etats-Unis. Ce dernier cherchait à arrêter la progression de la révolution.
Le coup d'Etat militaire thaïlandais de 2006 a eu lieu suite à des manifestations de royalistes contre un gouvernement élu dirigé par un riche homme d'affaires. Ce gouvernement avait promis des politiques pro-pauvres et avait tenu ses promesses. C'est ce qui a irrité les royalistes et l'armée thaïlandaise. Ils voulaient revenir en arrière à l'époque d'avant l'élection de Taksin. Ils ont appelé le Roi à limoger le Premier ministre et ont préparés le chemin pour un coup d'État. C'était totalement antidémocratique. Ces royalistes ne représentaient qu'un faible mouvement de masse principalement composé de gens des classes moyennes. Cela n'a rien à voir avec l'Égypte.
Sameh Naguib, dirigeant des socialistes révolutionnaires égyptiens, a écrit:
"Les gens ont forcé l'armée à agir, et l'armée ne l'a fait que parce qu'elle était inquiète au sujet de son propre avenir. C'est la deuxième fois qu'elle l'a fait. Elle est à court de choix. Si Morsi a été un échec alors les alternatives bourgeoises, comme Mohamed El Baradei, sont faibles. Les attentes de changement sont très élevées. Elles sont plus élevées qu'elles ne l'étaient même lorsque nous avons renversé Moubarak. Mais la possibilité qu'un nouveau gouvernement puisse être en mesure d'offrir de véritables réformes est très limitée. Les gens se sentent responsabilisés et renforcés par les événements de ces derniers jours. Ils ont renversé le président après un an seulement parce que celui-ci n'avait pas répondu à leurs espérances et ils le feront à nouveau si nécessaire."

Giles Ji Ungpakorn

Photo ci-dessous: Giles Ji Ungpakorn

 

giles

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires