Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 15:54

Elle a tout accepté pour éviter un bain de sang, la dissolution du parlement et une répression policière extrêmement douce entre autres. Mais il y a des limites. Lorsque le général Prayuth, le chef de l'armée thaïlandaise, la menace d'un coup d'Etat, ou quand Suthep, le dirigeant des manifestants anti-démocratie, ordonne à ses voyous de la capturer, elle a le courage de faire cette déclaration:

"Si un coup d'Etat peut régler les problèmes du pays, allez-y et faites ce coup. Si quelqu'un veut faire ce putsch et ensuite m'arrêter, j'irais vers lui et me rendrais. J'ai été d’accord pour dissoudre le parlement afin de rendre le pouvoir au peuple mais je ne laisserai jamais le pouvoir, qui est en dehors du système, contrôler le pays !"

Red Power

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires