Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 17:51

La FIDH et son organisation membre, l'Union for Civil Liberty (UCL), condamnent les actes illégaux de manifestants anti-gouvernementaux qui ont empêché les électeurs d'aller voter par anticipation avant l'élection législative prévue pour le 2 février 2014.

Lien de l'article:

http://www.fidh.org/en/asia/thailand/14524-thailand-obstruction-of-advance-voting-condemned


"Empêcher des citoyens d'exercer leurs droits de vote est une violation grave des lois thaïlandaises et des normes internationales des droits de l'homme. Le droit de réunion pacifique ne doit pas empiéter sur le droit fondamental des citoyens à voter.
"Les manifestants anti-gouvernementaux l'ont fait de manière évidente et leurs actions doivent être condamnées", a déclaré le président de la FIDH, Karim Lahidji.
Le 26 Janvier, des groupes de manifestants antigouvernementaux du Comité pour la Réforme Démocratique Populaire (PDRC), dirigé par l'ancien ministre Suthep Thaugsuban, ont encerclé de nombreux bureaux de vote à Bangkok. Ils ont bloqué des fonctionnaires électoraux dans l'exercice de leurs fonctions et ont empêché les électeurs de voter par anticipation. Dans certains cas, des manifestants anti-gouvernementaux ont cadenassé l'entrée des bureaux de vote. En conséquence, les fonctionnaires électoraux ont annulés les votes par anticipation dans plus de 30 des 50 districts de Bangkok.
"Le vote par anticipation a également été annulée dans de nombreuses provinces, y compris Phuket, Chumphon, Ranong, Surat Thani, Nakhon Si Thammarat et Trang.
"Le PDRC prétend être un mouvement pro-démocratie. Mais il est difficile de considérer que priver de leurs droits les autres électeurs et entraver le processus électoral puisse être démocratique", a déclaré le président de l'UCL Jaturong Boonyarattanasoontorn.
Le 9 Décembre 2013, la Première ministre thaïlandaise, Yingluck Shinawatra, avait dissous le Parlement et appelé à une élection générale. L'élection avait été programmée pour le 2 Février. Le gouvernement a fait preuve de constance dans sa position comme quoi les élections ne pourraient être reportées en raison de l'agitation politique en cours alors que la Commission électorale (CE) a cherché à reporter les élections à une date ultérieure. En conséquence, la CE a demandé à la Cour constitutionnelle de se prononcer sur la controverse. Le 24 Janvier, la Cour constitutionnelle a jugé que l'élection générale pouvait être retardée en raison de l'agitation politique. Le tribunal a également statué que la Commission électorale pouvait demander au gouvernement de reporter l'élection.
"La Première ministre Yingluck devrait rencontrer la CE le 28 Janvier pour discuter de savoir si l'élection doit être reportée."
"Le gouvernement thaïlandais doit faire en sorte que les citoyens puissent exercer leur droit de vote. Ceci est particulièrement important si le gouvernement désire que les élections générales aillent de l'avant le 2 février", a exhorté M. Jaturong.

 

Photo ci-dessous: des manifestants anti-gouvernementaux du PDRC empêchant un citoyen thaïlandais d'aller voter

 

Manifestants.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires