Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 09:44

Un article de PPT (Political Prisoners in Thailand)

Lien de l'article:

http://politicalprisonersofthailand.wordpress.com/2014/01/29/courts-and-independent-agencies-dont-want-democracy/


Beaucoup de lecteurs se souviennent que les tribunaux étaient lents et laxistes pour les Chemises jaunes quand ils enfreignaient la loi mais qu'ils ont emprisonnés les Chemises rouges aussi vite qu'ils le pouvaient. Ce sont ces doubles normes qui ont motivé beaucoup de Chemises rouges à protester.
Ca recommence. Le journal Nation rapporte que:
"La Cour pénale a refusé d'approuver la demande du Département des enquêtes spéciales (DSI) de mandats d'arrêt à l'encontre du secrétaire général du Comité pour la Réforme Démocratique Populaire, Suthep Thaugsuban, et de 15 autres leaders de la contestation, pour violation du décret d'urgence.
Le tribunal a déclaré que le directeur général du DSI, Tarit Pengdith ainsi qu'un enquêteur de la police n'ont pas réussi à apporter suffisamment de preuves pour soutenir leur demande.
La demande du DSI cite 16 dirigeants du PDRC soupçonnées d'actions qui violent le décret d'urgence. Lien: http://www.nationmultimedia.com/politics/Court-refuses-to-issue-arrest-warrants-against-Sut-30225469.html "
Ce langage est une réplique de l'absurdité juridique dont ils faisaient preuve quand les dirigeants du PAD enfreignait également la loi sans limite.
Là où le "pas assez de preuves" n'est jamais un problème, c'est quand la Commission nationale anti-corruption (NACC) politisée se met au travail. Le Bangkok Post rapporte que la Première ministre Yingluck Shinawatra va devoir se battre pour une affaire devant la NACC.

YL2 

Elle est citée comme disant qu'elle "espère de l'équité de la part de l'agence anti-corruption" (lien: http://www.bangkokpost.com/news/politics/392153/yingluck-ready-to-defend-rice-scheme).

Nous espérons avoir tort, mais notre première réaction est: Ha! Peu de chance!
La NACC a décidé "d'enquêter sur le fait supposé que la Première ministre par intérim n'aurait pas changé ses plans [d'aide aux riziculteurs] en dépit des avertissements comme quoi cela aurait causé une énorme perte d'argent". Peut-être qu'ils devraient revenir en arrière et enquêter sur tous les politiciens qui étaient en charge lorsque la crise a frappé l'Asie (NDT celle de 1997)? Peut-être qu'ils pourraient enquêter sur Suthep pour les pertes sur ses transactions foncières corrompues?
L'idée derrière l'enquête de la NACC est de le faire rapidement et de manière sale afin d'obtenir sa destitution.
La grande idée semble être de conserver la direction des manifestants antidémocrates hors de prison pour qu'ils puissent continuer à mobiliser les sudistes et quelques autres dans les rues, avec quelques manifestations importantes de temps en temps, afin de maintenir la pression le temps que les tribunaux et organismes "indépendants" puissent organiser le renversement du gouvernement.

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires